De Rose et d’épine (●●●●)

Atout Gangrel
dimanche 10 janvier 2010
par  Le Monde des Ténèbres
popularité : 91%

- Prérequis : Puissance du Sang ●●, Animalisme ●●

- Effet : Certains Gangrel entretiennent des « Jardins Sauvages », des parcelles de terrains soigneusement entretenues (que ce soit en ville ou loin de ses lumières) où poussent des roses rouge sang aux épines acérées, où l’amarante s’accroche à un rondin de bois pourri, les saules pleureurs produisent des fruits malades et où les vignes grimpantes conspirent pour voiler la lumière de la lune et des étoiles. Certains de ces Damnés cultivent des jardins pratiquement comme n’importe quel mortel : si le toucher d’un vampire est froid et contre nature, il ne noircit pas les racines ou flétrit les fleurs (généralement). Certains, cependant, visent à apporter une touche plus personnelle à leurs projets. Ils se sentent si proches de leurs cultures qu’ils commencent à ressentir un lien avec le jardin, avec sa terre.

PNG - 351.3 ko

Cela ouvre Animalisme au Gangrel, lui permettant d’utiliser la Discipline sur les plantes comme les animaux. Bien sûr, ce n’est pas un parfait équivalent : les pouvoirs ne fonctionnent pas de la même manière sur le feuillage et les fleurs qu’avec le loup ou le faucon. En outre, le Gangrel doit posséder Animalisme à un score supérieur de un point de plus que le pouvoir qu’il souhaite utiliser avec des plantes : ainsi, pour utiliser l’Obéissance, un Gangrel doit posséder Animalisme ●●●. En cas d’utilisation avec des plantes, les quatre premiers points d’Animalisme fonctionnent de la manière suivante :

Murmures de fauve (●)

Le Sauvage est capable de parler à une plante. Ce n’est pas une conversation facile. Les plantes « pensent » de manière étrangère et insondable – parfois simple, d’autres fois terriblement complexe. Un Sauvage pourrait être en mesure de savoir qui était dans son jardin ou de quoi les plantes ont besoin, mais n’aura aucune chance d’obtenir des notions de temps à partir de la flore. Regarder dans les yeux n’est évidemment pas requis pour que cette capacité prenne effet.

Obéissance (●●)

Le Sauvage peut commander à une plante de croître dans un certain sens, plus rapidement. Il peut exiger qu’elle fleurisse. Il peut l’obliger à produire du nectar. Il peut soulever une vigne pour escalader un mur, demander à de la mousse glissante qu’elle se propage sur un chemin de pierre, ou faire grandir les branches d’un arbre ensemble pour rendre la visibilité quasiment nulle. Avec ces ordres, le feuillage se développe à trois fois sa vitesse normale de croissance jusqu’à ce que sa tâche soit terminée. Notez qu’une plante ne peut pas faire de choses qui soient hors de son ressort ; c’est là la nature du prochain niveau de ce pouvoir.

Appel de la Bête (●●●)

Avec ce pouvoir, le Gangrel peut demander à une plante qu’elle fasse croître des éléments en-dehors de sa propre nature : un érable rouge sang peut faire éclore des roses, l’herbe sous les pieds d’une personne peut se charger d’épines, une lourde vigne grimpante peut être infusée avec des propriétés médicinales ou hallucinogènes pour les humains (ou pour les vampires qui boirait le sang de ces humains). Là encore, la croissance de ces éléments se produit à trois fois la vitesse normale.

Soumettre l’esprit inférieur (●●●●)

Le vampire peut entrer psychiquement dans le « corps » d’une plante unique et la posséder. Les autres règles de ce pouvoir s’appliquent comme pour les animaux. Le Gangrel ne peut pas se déplacer plus vite que la plante ne le fait normalement (ce qui peut n’être aucun déplacement, ou à un rythme si lent qu’il n’est pas utile de l’envisager). La lumière du soleil ne nuit pas au vampire dans cet état (bien qu’elle puisse toujours nuire à son corps vide), et il n’a pas besoin d’essayer de rester éveillé dans la journée. Pour sortir de cet état, le vampire doit dépenser un point de Volonté ou être autrement pris au piège. Il peut utiliser Animalisme tant qu’il est à ‘’intérieur de la plante, mais aucune autre disciplines.

Notez que cet Atout s’applique uniquement aux quatre premiers niveaux d’Animalisme : Contrôler la Bête (●●●●●) n’a pas d’effets spécifiques sur les plantes.

- Désavantage : En possédant cet Atout, le Sauvage a plus de difficulté à utiliser Animalisme comme cette discipline était naturellement (ou peut-être surnaturellement) destinée à l’être. Tous les jets d’Animalisme souffrent de -1 dés de pénalité quand le pouvoir est utilisé effectivement sur des animaux, en raison de la perversion de la discipline.


Traduit depuis Gangrel, Savage and Macabre, p. 113-114.


Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique

Sites favoris


26 sites référencés dans ce secteur

Brèves

12 août 2018 - Nouvelle URL pour le forum des Altariens

L’adresse Internet du forum des Altariens est désormais la suivante : http://altaride.forumactif.com

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)