Nosferatu

Clan
samedi 22 juillet 2006
par  Le Monde des Ténèbres
popularité : 5%

« Bravo, vous n’avez pas tressailli pendant presque 2 minutes. Je dois être plus mignon quand vous avez besoin de quelque chose. »

Toutes les malédictions ne sont pas égales, et même les Damnés ont leurs parias. Ce sont les Nosferatu, les plus ouvertement gênants des non-vivants. Souvent incapables de se faire passer pour des humains, les Striges sont horriblement déformés par l’Étreinte, soit physiquement, soit... autrement. Ils habitent dans des ombres que n’oseraient pas affronter les autres vampires. Mêmes les autres non-vivants craignent les Nosferatu, car leur apparence dérangeante est un rappel constant que même les vampires qui paraissent mortels ne le sont pas. Ils respectent à contrecœur les Nosferatu. Ces créatures difformes ont des pouvoirs incroyables de discrétion, une force effrayante et ils personnifient la monstrueuse force de destruction que tout Damné peut rassembler quand il est poussé à bout. S’ils avaient le choix, la plupart des autres clans préfèreraient ne jamais avoir à fréquenter les Nosferatu, mais les talents indiscutables et la force brute des Striges les rendent trop dangereux à ignorer. Ainsi, les autres vampires leur offrent une hospitalité nerveuse, cachent leur malaise derrière une diplomatie prudente et prient pour que les Nosferatu partent aussi vite que possible.

Beaucoup de Nosferatu cachent leur solitude et leur ressentiment derrière un masque d’indifférence. Ils se moquent à leur tour de ceux qui ont un mouvement de recul devant eux, rabaissant les mignons vampires avec leurs soirées et leurs jeux politiques stupides, tout en bouillant de colère devant leur exclusion. Cet isolement a encouragé des liens familiaux forts parmi les Nosferatu. Devant ceux qui ne sont pas du clan, ils affichent un front uni, créant l’impression d’un seul réseau étendu. La vérité, bien sûr, est que les Nosferatu se querellent et rivalisent entre eux autant que les membres des autres clans, mais face à une menace extérieure, ils resserrent les rangs.

L’incapacité des Nosferatu à se mêler à la société les force à rester à part, se rassemblant souvent dans des lieux que les autres dédaignent. Certains trouvent leur sanctuaire dans les égouts, utilisant leur influence sur le gouvernement et le secteur de la construction aussi bien que leur propre force physique pour étendre de simples tunnels de maintenance et conduites d’eau en de vastes terriers souterrains. D’autres rôdent dans les cimetières, partageant des cryptes au-dessus de la surface avec leurs occupants sédentaires. D’autres encore préfèrent les maisons abandonnées, donnant souvent naissance dans le voisinage à des légendes urbaines parlant de maisons hantées, où résiendent dans les sous-sols ou les zones de maintenance des tours de bureaux modernes. La tradition assure que tout Nosferatu est le bienvenu dans un terrier, jusqu’à ce qu’il fournisse à ses frères et sœurs une raison de l’expulser. Les Striges peuvent ne pas tous s’entendre, reconnaissent qu’il ont un lien commun, mais pas qu’ils n’ont pas d’autre choix suite à leur aspect répugnant.

Craints et donc ostraciés par la société, beaucoup de Nosferatu deviennent aussi étranges que leur comportement. D’autres choisissent au contraire de devenir incroyablement cultivés, bien élevés et beaux parleurs, pour compenser leur apparence déroutante. Ces derniers sont les Striges qu’on trouve le plus fréquemment en train de jouer aux jeux politiques avec les autres vampires. Les Nosferatu sont aussi connus comme pourvoyeurs d’informations. Non seulement leurs pouvoirs surnaturels font d’eux des ennemis avec lesquels il faut compter, mais beaucoup d’anciens Nosferatu sont les gardiens d’anciens savoirs, rivalisant avec ceux préservés par les Ventrue ou les Mekhet. Les Striges sophistiqués troquent le savoir de la même façon que d’autres font le commerce de faveurs, et si un Nosferatu ne sait pas quelque chose, il peut probalement faire peur à quelqu’un qui le lui dira. C’est ce commerce de la terreur, plus que tout autre chose, qui rend les Nosferatu si utiles, et trop dangereux, pour être ignorés. Après tout, un vampire ne peut jamais savoir ce que les horribles Striges racontent à ses ennemis, ou combien d’entre eux l’attendent en embuscade.

Surnom : Les Striges.

Ligue : Les Nosferatu sont partout. L’Invictus les accueille nerveusement comme gardiens, informateurs et soldats. Les Nosferatu qui obtiennent du pouvoir dans le Premier État tendent vers deux extrêmes : devenir des dirigeants bienveillants, se rappelant ce que c’est d’être opprimé, ou tenter de se venger du mal qu’ils ont subi en l’infligeant aux autres. Les Striges cherchent à comprendre pourquoi Dieux leur a fait cela, et les pénitents qui pensent qu’ils doivent expier pour les péchés, quels qu’ils soient, qui leur ont valu cette malédiction, trouvent du réconfort dans les rangs de la Lancea Sanctum. Les Striges trouvent souvent une place parmi l’Ordo Dracul, où leur apparence dérangeante a peu d’effets immédiats sur leur réussite au sein de la ligue (et peut même les aider car cela décourage les interactions sociales inutiles). Les Cartien appellent tous ceux qui se sentent concernés à construire une société dans laquelle tout le monde, peu importe son apparence, a une voix. Les Nosferatu qui souffrent véritablement du fardeau de leur malédiction trouvent souvent les enseignements rédempteurs du Cercle de la Sorcière bien trop tentants pour y résister. Même les non affiliés attirent ceux qui veulent juste qu’on les laisse tranquilles.

Apparence :

Refuges :

Origine :

Création de personnage :

Attributs favoris : Calme ou Force

Disciplines claniques : Cauchemar, Dissimulation, Puissance.

Faiblesse :

Exemple : Le Nosferatu Scratch tente de négocier avec une goule gardant l’entrée d’un night-club. Scratch a une Présence de 4 et une Persuasion de 2, son joueur lance 6 dés et obtient 1, 5, 6, 8, 9 et 10. Le résultat est de 2 succès : le 1 annule le 8, le 9 compte normalement, et le 10 n’est pas relancé.

Organisation :

Lignées : Actéius, Baddacelli, Noctuku (de violents cannibales qui résident dans les zones rurales proches et qui préfèrent se nourrir d’autres vampires), Yagnatia (une famille russe qui revendique un lignage ininterrompu qui remonte à la fois à l’ancienne noblesse et aux sorcières), Burakumin (une lignée asiatique qui pourrait posséder des pouvoirs nécromanciens, mais les informations sur les vampires asiatiques sont malheureusement rares même selon les normes de la Famille).

Préjugés :
- Dæva : Laissons-les se leurrer et croire qu’ils peuvent baiser la douleur.
- Gangrel : Caresse-leur un peu la tête, prétend que tu es reconnaissant et quoi que tu fasses, ne provoque pas leur bêtise. Tu seras peut-être un lèche-bottes, mais ton visage est bien mieux sur le devant de ta tête qu’accroché aux griffes d’un animal.
- Mekhet : Les papillons sont attirés par les flammes, tout comme par les ombres, Est-ce que les ombres brûlent aussi ?
- Ventrue : Ils veulent jouer au roi sur la montagne ? Parfait. J’en ai pas encore vu un souhaitant venir jusqu’ici pour y faire respecter son « règne ».
- Lupins (garous) : Pire que ça ? J’espère que ça existe pas.
- Mages : Ils savent quelque chose... Je ne suis pas sûr de vouloir savoir quoi.
- Mortels : Ouais, ça craint de devoir rester caché de ta nourriture. Ouais, tu peux te mesurer à n’importe lequel d’entre eux sans même y penser. Quand tu pourras te mesurer à quelques milliers d’entre eux, reviens m’en parler. En attendant, garde ta putain de tête basse.

Concepts : Croquemitaine, monstre de foire, sadique frustre, ange gardien, homme de main, parvenu, petit volur, roi des rats, excentrique reclus, mouchard, serviteur flagorneur.


Cette description est tirée des pp.110-111 Vampire : le requiem (un jeu de rôles moderne et gothique) publié par White Wolf et traduit de l’américain par Hexagonal. Si le jeu par forum vous plaît, achetez le livre !


Commentaires  forum ferme

Sites favoris


23 sites référencés dans ce secteur

Brèves

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)

12 avril 2006 - Fichez la paix à votre MJ !

Être un bon MJ, c’est faire en sorte que vos joueurs soient toujours heureux. Bon, ok, ça vous le (...)