03 - Découverte d’Athènes

Où l’on découvre un roi monstrueux, des garous cherchant la destruction et des ombres dans l’incertitude..
samedi 12 novembre 2005
par  FredTGZ
popularité : 91%

Bélérophon et les ombres de ce siècle

Arménios et Xeres semblent avoir disparus car, depuis quelques jours, Calinira et moi ne les voyons plus. Le Roi, Bellerophon, nous apprend qu’il va devoir se retirer car la torpeur, un état que nous atteignons avec l’âge, va l’empêcher de continuer ses fonctions... Il souhaite de nous autres, les ombres d’Athènes, que nous continuons sa tâche au côté de Tyresias son infant (une ombre épris d’art). Toutefois nous décidons de ne pas prendre de décisions trop rapides et acceptons seulement son hospitalité dans l’immédiat. Calinira et moi même découvrons une bibliothèque très fournie, proposant des textes sur de multiples sujets, en particulier les textes d’un certain Homère ; Bellerophon nous apprend d’ailleurs que c’est une ombre disposant d’un grand savoir, peut-être pourrait-il nous aider à découvrir ce que nous sommes devenus ? Il nous apprend aussi qu’Ulysse, roi d’Ithaque serait lui aussi une ombre...

Rencontre avec des Garous

Nous retournons voir Hector, mais cette créature (comment l’appeler autrement) est introuvable dans son antre. Mes compagnons profitent de l’absence d’Hector pour fouiller ses affaires, après avoir hésiter j’en fait autant. Calinira découvre un morceau d’étoffe assez vieux sur lequel est dessiné un dessin étrange et des triangles en arrière-plan (Calinira dit que ce sont des pyramides stylisées). Malgré tout toujours pas d’Hector ... nous nous apprêtions à partir lorsque nous nous sommes retrouvés devant un garou, cette créature est visiblement satisfaite de nous piéger... nous nous retrouvons coincé entre les grilles entre lesquelles Hector nous avait piégé, un garou de l’autre côté de la grille vers le reste des égouts. J’aide Armenios à monter sur mes épaules et à pousser les dalles au-dessus de nous mais un autre garou nous empêche de fuir par là aussi. Finalement nous forçons le mécanisme de la grille du côté de l’antre d’Hector et nous abritons à cette endroit car le jour commence à poindre, certains d’entre-nous reste éveillés au cas où le garou chercherais à nous atteindre. Finalement la nuit tombe et nous pouvons retourner au palais mais sur le chemin nous recroisons ce maudit garou qui nous coince Armenios et moi contre une grille, ce fut pour la découverte de ce monstre tapit aux tréfonds de mon être et qui surgit brutalement me rendant fou de terreur par la torche que tient ce garou, heureusement le garou partit de lui même et je pus me calmer car je ne me contrôlais plus, quel cauchemar ! Que penser de cette situation ? Les garous semblent être des ennemis héréditaires des ombres et visiblement les Garous ont définitivement rompus la trêve autrefois passée entre Ombres et Garous.

Bellerophon le Monstre Roi

Alors que mon réveil se fait difficilement et qu’une soif incroyable me torture, j’entends les cris des prisonniers, leurs hurlements sont abominables. Je descend et les gardes de Bellerophon m’empêche d’avancer plus loin, mais au fond des geôles j’entrevois des ombres et entends des grognements tenants plus de l’animal que de l’humain. Quelques heures plus tard, lors du désormais habituel cours de politique et d’administration de la cité, Bellerophon nous fait comprendre qu’il est parfois nécessaire et plutôt efficace de mettre des humains entre les Garous et nous pour nous préserver et pour avoir de meilleures chances face à eux, ils nous précisent aussi que nous sommes capables de créer des serviteurs totalement dévoués en faisant boire notre sang à des humains (pourquoi donc utilise-t’il toujours ce terme, j’ai encore du mal à me faire à l’idée de ne plus être humain...), ces serviteurs seront alors capables de nous défendre au péril de leur vie, cette idée me terrorise j’ai l’impression de revivre des évènements passés et de voir un esclavagiste proposer de nouveaux esclaves... En fouillant dans le palais nous découvrons des ossements humains, visiblement un corps calciné. Calinira trouve un texte dans la bibliothèque du palais décrivant une créature mangeant de la chair humaine pour prolonger sa vie... Bellerophon est-il cette créature ? Son comportement ne nous laisse guère envisager une grande humanité ni même de la bienveillance vis-à-vis de ses sujets. Il a toutefois raison sur un point : il nous faut des hommes d’armes (sans les asservir toutefois). Nous organisons une campagne de recrutement et nous retrouvons avec 16 paysans des environs à former. Visiblement les garous passent par les égouts et nous allons devoir trouver une riposte à cela. Notre sécurité face aux Garous s’améliorera donc bientôt mais le danger n’est-il pas près de nous ?


Séance du 23/10/2005


Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)