17 Telona An 33

séances des 8/09 et 19/09/2016
jeudi 22 septembre 2016
par  GIOM
popularité : 19%

Journal de bord Nioëlia

I- 17 Telona An 33

Nous l’avons fait !
Blast, je n’arrive pas à y coire ! On est arrivé. On a réussi à monter à bord. Et on s’est envolé !
Liberté !
C’est la plus belle journée de ma vie !

A peine le temps de savourer qu’une alarme sonne.
C’est un peu la panique. Il faut dire que gérer ce mastodonte à seulement nous quatre, c’est pas gagné !
Je décide de sortir précipitamment d’hyper espace. C’est la crise. Red ne sait plus comment gérer les incidents. Ana nous crie dessus. Lex court dans tous les sens. Et moi, je ne sais pas trop quoi décider.
J’aperçois sur le tableau de bord ce qui pourrait être une station. “On a à peine quelques heures avant que tout pète !” me crie Red.
OK. Les choix sont limités du coup. Cap vers ce point sur les senseurs.

Ils’agit bien d’une station indépendante. Shaadaa m’indique l’ordinateur de bord. Le visuel arrive. Pas rassurant. Ca ressemble plus à une carcasse en ruine qu’à autre chose.

Accostage presque en douceur. Equipage minimum 12, c’est marqué sur les consignes de bord. OK bah il nous ne manque les ⅔ donc on fait avec !

Nous descendons. Par prudence, Lex propose de rester à bord et de sécuriser notre nouveau chez nous (sic !)

Nous arrivons dans un bar. En effet, l’ambiance est particulière. Même dans les quartiers louches de Coro-4, les établissements étaient moins délabrés.
Notre trio ne passe pas inaperçu. Étonnamment.

Red s’enquit de trouver des infos pour réparer. Perso j’aperçois une table de sabacc et m’y installe. Très vite je gagne 1000 crédits. Trop vite.
Pour si peu, ça vaut pas le coup de s’attirer des ennuis. J’en dépense direct 400 pour payer une tournée. Je ne suis pas prête d’oublier le sourire du barman. 400 crédits ça doit être beaucoup d’argent, ici !

Bref, on ne traîne pas trop et on se dirige vers le mécano du coin. Un dénommé Dunzy.
Il nous propose un deal : aller voir un contact, “Rayures Jaunes”, dans les sous-sols et ramener un colis pour lui.
On le sent pas trop mais vu le prix de la pièce pour réparer l’hyper drive et nos faibles moyens (à peine 3000 crédits à nous quatre), on n’a pas trop le choix.

On descend dans le sous-sol. Et aussitôt on est agressé par des clodos. Leur meilleur arme reste leur odeur et très vite on calme la situation.
Je sais pas comment mais Ana et Red sympathisent avec eux.
On leur parle de Rayures Jaunes et on voit de suite qu’ils en ont peur.

C’est là que tout tourne au drame. A peine sortis que je me fais sniper. Rien pu voir venir. Je me réveille quelques instants plus tard au vaisseau. Red m’a porté jusque là.
Ana n’est pas là. Elle est dans le bar où elle a trouvé un contact avec qui elle a négocié la livraison du colis.

Red et moi la rejoignons. Je tiens à peine debout. J’en suis à me demander si j’ai bien fait de suivre le groupe dans cette folie. Lex me regarde comme si c’était moi qui avait suggéré l’idée de voler l’Aurélie… Hum, passons !

Le contact d’Ana a l’air cool. Il me file des “médicaments”. Ça arrache mais aussitôt ça va mieux. Du coup, on négocie pour en acheter d’autres. Pas trop suivi la négo. Je me souviens juste de Lex, arrivant avec l’ordi qu’il a “trouvé dans le vaisseau”. L’espèce de tête de bantha ! Et nous pire que lui d’ailleurs, d’avoir pas tilté sur le coup.
Le contact me fait du rentre dedans. C’est rigolo et, surtout, c’est notre seule piste donc je pars avec lui. Red nous suit de loin.
Ana reste avec la serveuse du bar. OK, merci du soutien.

Quelques minutes plus loin je réalise à quel point c’est un gros lourd en fait. L’effet du “médicament” semble se dissiper. Très vite on s’embrouille.
Red n’intervient pas malgré le code : “Cornemuse” !
Je finis par accepter de reprendre une double dose de “médicament”.

... qd un mec inconnu intervient : Rayures Jaunes. Le petit caïd se barre aussi sec !
Mais j’y gagne pas trop au change. Ca dégénère et Rayures Jaunes ordonne à ses sbires, planqués, de m’abattre !
Le combat s’engage. Je neutralise les hommes de main et Red affronte au corps-à-corps Rayures Jaunes. Clé à molette contre barre de fer ! Du grand art martial !
Rayures Jaunes s’enflamme quand il essaie d’allumer un cocktail molotov. Le feu prend ensuite sur Red. J’arrive avec une couverture trouvée dans une poubelle et essaie d’éteindre le feu. Trop tard pour Rayures Jaunes. Par contre je parviens à éviter que Red crame complètement. Il est très salement mal en point. Je déchire mes vêtements pour le soigner.
Ana arrive. On emmène Red d’urgence vers le bar où le barman le soigne.
Lex nous rejoint et il me file son blouson. Hum c’est vrai que les mecs autour commençaient à reluquer un peu trop mon soutif ! Dire qu’il vaut plus cher que tous réunis sont capables de gagner en un an !

On retourne vers le corps calciné de Rayures Jaunes. La bande de clodos s’est attroupée et commence à tabasser les deux hommes de mains. Je calme tout le monde et menace l’un des deux cïds. Il me rit au nez. Je dégaine et l’abat (au paralysant, toujours). Ca calme tout le monde !
Son compère accepte de nous conduire à leur repère.
Sur place, on trouve un coffre. Je donne un “médicament” à Red. Il en prend deux doses d’entrée, le fou ! Quel gaspillage ! Il tombe dans les pommes. Quand il se réveille, cependant, ça va mieux.
Red ouvre le coffre. Dedans, un médaillon qui semble l’intriguer. De la camelote pour moi.

On retourne voir Dunzy
Quand il nous voit et qu’on lui jette le casque sans vie de Rayures Jaunes, il part en courant… et nous attaque avec un bipode !!!!
Je fonce vers le vaisseau et tire sur l’une des pattes du bipode qui finit par tomber sur lui-même. Ouf !

On interroge Dunzie qui flippe. Je lui donne un des “autres” “médicaments” et il devient super zen. Il nous raconte l’histoire du médaillon. Son histoire ne semble pas très crédible, cela dit. Il semble vraiment drogué. Etrange comme le “deuxième médicament” agit sur lui.

On retourne voir au bar.
Le barman raconte que c’était un médaillon qu’il souhaitait offrir à une femme qu’il aimait mais ce n’était pas réciproque. Il l’avait perdu et ne savait pas que c’était Rayures Jaunes qui l’avait. Palpitant !

De retour auprès de Dunzie, il finit par avouer qu’il avait une combine avec Rayures Jaunes. Les touristes, il les lui envoyait pour se faire dépouiller. Sympa !
Mais ça doit être notre jour de bonté… ou l’excessive fatigue. On négocie deux ou trois babioles plus le bipode défoncé en dédommagement et on rentre au vaisseau.

A peine le temps de finir une première douche dans les quartiers crades des mécanos que je m’écroule.

Je me réveille plusieurs jours plus tard. Nue. Soignée.
… je me rends compte que c’est Lex et non Ana qui m’a soigné… et qu’il m’a probablement vue nue !!!

C’est la pire journée de ma vie !


Navigation

Articles de la rubrique

  • 17 Telona An 33

Sites favoris


23 sites référencés dans ce secteur

Brèves

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)

12 avril 2006 - Fichez la paix à votre MJ !

Être un bon MJ, c’est faire en sorte que vos joueurs soient toujours heureux. Bon, ok, ça vous le (...)