La Révolte des étudiants

Journal d’Iridha - partie du 4/03/2010
samedi 6 mars 2010
par  GIOM
popularité : 91%

La nuit tend vers sa fin et devant le Tour de la Lune, trois élus se trouvent face deux problèmes : éviter que l’enquête autour du cadavre ne soit trop poussée et trouver un endroit où passer le jour.

JPEG - 34.8 ko
La tour de la lune

Hagoel est bien décidé à faire son témoignage auprès de sa hiérarchie, refusant les versions que je lui propose. Arthuros et moi le suivons jusqu’au poste de garde mais devons l’attendre devant en espérant qu’il ne raconte pas n’importe quoi. Je ne sais pourquoi mais je me méfie de ce jeune Élu. Progéniture d’Homère, redouté de tous...

Il ressort quelques longues minutes plus tard et son récit me semble crédible.

La nuit touche à sa fin et il nous faut d’urgence trouver un lieu où passer la journée. Hagoel propose chez lui et nous acceptons. C’est l’occasion de dormir ailleurs que chez Kyros et de ne pas donner l’impression à mon mentor que je dépend trop de lui.

La maison est sommaire et dénote d’une pauvreté flagrante. Exactement le genre de maison dans laquelle j’aurais vécu serais-je resté avec mes parents. La mère d’Hagoel nous accueille tout sourire et je gagne de suite sa confiance. Je ne sais pas ce qu’il en est des Immortels mais les hommes sont souvent très influencés et dépendants des avis de leurs mères. Celle-ci sera peut-être un point d’encrage utile par la suite...

La vieille femme quitte la maison pour s’en aller travailler et déjà les doigts roses de l’aurore cherchent à percer la voûte. Aurore rime avec horreur et c’est presque paniquée que je cherche de quoi couvrir les trop nombreuses ouvertures de l’habitation. Le lâche Arthuros s’est déjà caché dans la réserve à vivre mais Hagoel parvient à ne pas me faire regretter d’être venue ici. Étrange, l’arrivée prochaine du jour faisait réagir en moi comme une autre présence bestiale... Le jour cacherait-il un danger autre que la mort ?

Au soir nous voici réveillés. Ne sachant que faire, je propose à Hagoel de le présenter à la communauté des Élus et à son Prince-Dieu. Eryx, surpris de voir le soldat de la veille déjà transformé me confie sa responsabilité Il pense que j’en suis sa mère. J’hésite à lui dire qu’Homère et non moi est son parent mais me ravise. Pourquoi dire la vérité si elle ne sert pas mes intérêts ?

Le Prince-Dieu Eryx demande à me parler en privé. Il semble heureux de la façon dont j’ai résolu le problème de la veille et semble apprécier mes capacités. Il est clair qu’être à ses côtés c’est être aux côtés du véritable maître de la cité. J’accepte donc aussitôt la mission qu’il me confie : stopper et contenir la révoolte des étudiants mais surtout retrouver le Prince Pâris dont on est sans nouvelles.

L’entretien passé, je propose à Hagoel de profiter ensembles de deux des mortels volontaires mais celui-ci a déjà été alpagué par l’ami d’Arthuros, un certain Xanthus, qui lui a proposé de boire sur un calice de son troupeau, une jeune fille mignonne, quoiqu’un peu vulgaire, nommée, je crois, Agathocléia... En tout cas, ce Xanthus ne masque pas le fait qu’il ne m’aime pas. Aurait-il peur que je passe avant lui dans les intérêts du Prince-Dieu ? Probable. Un être dont il faudra donc se méfier. Il semble avoir pris sous sa coupe Arthuros, peut-être serait-il donc de bon ton de rester proche de ce jeune Élu.

Ma légère soif épanchée je retrouve Hagoel et tente d’en apprendre plus sur les intentions de son Maître, Homère. Je ne soutire que peu d’informations, tout simplement pace que lui n’en sait pas plus que cela. Je tente de jouer le jeu de la sincérité et l’implique dans ma mission. Méfiance est de rigueur mais Eryx m’a donné sa responsabilité et qui sait, peut-être que l’étreinte récente d’Homère ne lui a pas donné une complète emprise sur ce jeune Élu. Peut-être que je peux encore le manipuler à mon avantage. Ou tout simplement m’en servir pour accéder d’une façon ou d’une autre à Homère que les autres Élus semblent tant redouter...

Les etudiants manifestent devant le palaisNous voici arrivés sur les marches du palais. Des étudiants, nombreux, manifestent à la lueur des torches. Je me positionne de manière à superviser l’assemblée et attire le regard de chacun. Mais mon discours n’a que peu d’effet sur ces fanatiques. L’effet de foule ragaillardit leur vindicte. Que le Passeur les emporte !

Nous pénétrons au palais et je me rends voir Kyros. Je lui présente Hagoel et le prévient qu’il s’agit d’un Fils d’Homère. Mon amant et mentor ne cache pas sa surprise et me conseille la prudence.

Concernant le Prince Pâris, aucune nouvelle. Cela fait quelques jours que ni lui ni la « belle » Hélène n’ont été vus. Qui sait ce que cette sotte aura encore fait faire à ce bellâtre de Prince ? Comme si elle n’était pas responsable d’assez de maux comme cela !

Arthuros nous rejoint après avoir discuté avec le capitaine de la garde, Agathagetos, qui semble obéir au doigt et à l’œil à mon rival Xanthus. Homère aurait donc donné à Arthuros la même mission que celle que je poursuis... Étonnant. Le vieil Homère serait-il lui aussi pour la victoire de Troie ? Ou a-t-il des projets plus vastes et complexes derrière la tête ?
Nous poursuivons l’enquête chez le chambellan. Peu d’information si ce n’est aucune. L’homme est débordé par la révolte des étudiants et n’a que ça en tête. Très bien. Nous allons la dissiper cette révolte, lui promets-je. En échange de quoi j’espère qu’il sera à même de me fournir une chambre au palais. Et puis, au jeu des trônes, un chambellan est toujours une pièce intéressante à avoir dans son jeu.

La foule des étudiants révoltésMais quand je me rends à l’entrée du palais, Hagoel et Arthuros m’y ont précédés. Je suis surpris de voir que la révolte semble avoir perdu toute sa verve. J’apprends vite le pourquoi des choses. Hagoel n’a trouvé mieux que d’accuser Arthuros et nombre d’étudiants de n’être ni plus ni moins que des spartiates. Stupide mais efficace. Les étudiants se regardent les uns les autres et se dispersent. Le doute aurait-il remplacé la verve révolutionnaire ?
En attendant, Hagoel et Arthuros sont conduit aux cachots. Hagoel est sous ma responsabilité mais au moins au cachot ne fera-t-il pas n’importe quoi. Je préfère poursuivre et repère un des principaux leaders de la rébellion estudiantine, le jeune et beau Alexidamos. Quelques sourires plus tard, j’use de ma discipline de Majesté et il commence à me confier ses secrets autour d’un verre. Au milieu de ses déceptions amoureuses et autres soucis de mortels, j’apprends que la rébellion pacifique des étudiants n’a d’autre but que de livrer Priam, Pâris et Hélène cause de tous nos malheurs, à Menelas, l’ennemi de Troie !
Intéressant mais en ce qui concerne la disparition actuelle de Pâris, aucun doute, les étudiants n’en sont pas la cause.

La nuit touche bientôt à sa fin et je retourne au palais où Kyros m’attend.
Je découvre en arrivant qu’Arthuros et Hagoel ont forcé le passage vers leur liberté. Agir discrètement n’est décidément pas de leur vocabulaire. Ils sont costauds et me seraient une excellente escorte, serais-je en danger mais des mortels ne feraient-ils pas aussi bien l’affaire et avec moins d’ennuis ? Ai-je vraiment eu raison de prendre Hagoel sous ma responsabilité ?

La nuit prochaine aidera à y répondre. La nuit prochaine, je poursuivrai Priam, responsables des problèmes de Troy, selon les étudiantsmon enquête auprès d’Hector, Prince et héros déjà légendaire de Troie. On le dit aussi fidèle avec sa femme que féroce avec ses ennemis... peut-être serait-il intéressant de vérifier cet adage...
Mais en attendant, après cette nuit riche en émotion, j’ai hâte de jouir des talents de Kyros, avant de m’endormir.


- Conteur : Benoît
- PJ présents :

  • Hagoel (nono)
  • Arthuros (tutu)
  • Iridha (giom)

Commentaires  forum ferme

Logo de Benoît
samedi 6 mars 2010 à 23h19 - par  Benoît

Très sympathique résumé.

J’ai rajouté quelques noms de PNJ au passage, pour éviter que ces seconds rôles tombent dans l’oubli. :)

Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)