La Fin de Troie

Journal d’Iridha - partie du 30/06/2010
samedi 3 juillet 2010
par  GIOM
popularité : 7%

Le dernier acte de cette guerre qui aura duré plus de dix ans est enfin proche. La construction du cheval s’achève. Bientôt le sort de la guerre sera décidé.

Contre toute attente nous croisons Théanor au campement achéen. Nous lui apprenons la mort de son chef de guerre, Achille, qu’il a bien du mal à accepter, ainsi que la fuite des Thessaliens. Nous évoquons ensuite le tueur de dieux. Théanor explique avoir vu Thanatos s’attaquer à un autre dieu lors du duel entre Achille et Hector. Cependant, il refuse de témoigner, n’étant finalement pas complètement sûr de ce qu’il a vu.

La veille de l’attaque, Theanor et Kallicé choisissent de dormir dans la grotte de Cassandre, qui n’est toujours pas réapparue. Je m’inquiète pour elle. Je choisis de rester dans l’emplacement spécialement aménagé par Ulysse dans son navire afin d’être sur place quand les événements se précipiteront. Laissant le Cheval derrière eux comme un hommage à la cité troyenne, les Achéens embarquent dans leurs navires et quittent définitivement leur campement. À l’intérieur du cheval de bois, Arès, déguisé en soldat, s’est mêlé aux héros qui s’apprêtent à envahir Troie.

La dernière nuit arrive enfin. Tous les soldats quittent les bateaux, qui se sont amarrés dans une petite crique à quelques lieues au nord de la cité. Il ne reste plus un seul être vivant à bord quand je quitte ma cachette : tous les Achéens sont partis vers Troie. Suivi de mon fidèle Ecuménas, je suis à distance l’imposante masse sombre de l’armée qui serpente en silence dans les collines en direction des remparts ennemis. La nuit avance quand soudainement les premiers cris retentissent. Les héros cachés dans le Cheval en sont sortis et, à la faveur de la nuit, ils ont ouvert les portes. La marée humaine s’y engouffre et la curée commence.

Kallicé et Théanor me rejoignent en bas de la tour de la Lune. Seul Faïos, l’assistant d’Homère, y est présent. Il descend tant bien que mal mais chute avant d’arriver en bas. Ecuménas le rattrape tant bien que mal avant qu’il ne touche le sol. Heureusement que ces deux-là sont des goules, ils peuvent facilement encaisser ce genre de dégâts. Le bossu n’ a jamais vu arriver les cinq mortels que nous voulions sauver. Pas de trace non plus d’Arthuros ou même Hagoel.

Nous patientons encore un long moment. La nuit touche à sa fin et nous retournons tous à la grotte pendant que les Achéens commencent le pillage de Troie, qui devrait durer quelques jours.

La nuit suivante, je suis décidée à aller voir ce que je peux retrouver ou apprendre des secrets d’Euménès. Théanor et Kallicé, pour d’autres raisons, me suivent à l’intérieur des murs.

Tous deux se dirigent vers la taverne de la Lune. De mon côté je préfère pousser jusqu’au temple, escortée par ma fidèle goule. Aux abords du temple désormais consacré à Caïn, les rues sont jonchées de cadavres. Mais le temple en lui-même semble intact, comme « protégé » par deux énormes braseros.

Je préfère ne pas pousser plus loin ma témérité et je prend la direction de la taverne, toujours escorté par Ecuménas. Prudente, j’inspecte les alentours et découvre un petit tas de cendre. Des cendres sans trace d’incendie. Un dieu a donc péri ici, à quelques mètres à peine de la taverne. Prenant garde de rester dissimulée j’écoute les échanges à l’intérieur de l’Elyseum. J’entends que Théanor et Kallicé discutent vivement avec Thanatos, le dieu de la Mort ! Thanatos qu’ils ont, semble-t-il, surpris s’apprêtant à boire le sang de Xanthus, qui hurle en pleurant qu’il a besoin d’aide, que Thanatos veut le détruire. Kallicé et Théanor ressortent et des sons bestiaux retentissent. Si je ne peux cautionner l’acte horrible de Thanatos, dans un Elyseum, je dois avouer que je ne peux être déçue que le crispant Xanthus disparaisse ainsi.

Nous décidons d’aller aussitôt prévenir Arès, Perséphone et les rares autres dieux survivants. La chasse au sang est lancée par un Arès furieux qui se précipite vers la taverne... mais Thanatos a déjà quitté les lieux, emportant avec lui les trésors que Xanthus avait rapportés de son récent raid sur la maison d’Inis. Seul Théanor semble avoir réussi à récupérer l’un des artefacts, une épée argentée qui a subtilisé dans la taverne pendant que Thanatos s’en prenait au malheureux Xanthus. Ce dernier n’est plus que poussière, un peu partout dans la taverne.

Je profite de ce que Perséphone soit là pour lui parler du temple de Caïn et la convaincre de lancer un assaut sur les lieux. Elle accepte d’envoyer des troupes achéennes sur place mais conseille qu’aucun dieu n’entre dans le temple, la pythie ayant la réputation d’être insensible aux disciplines de nos pairs. Le combat s’avère plus difficile que prévu et les pertes achéennes sont nombreuses et cruelles. De l’intérieur, des hurlements terribles nous proviennent et des soldats sont éjectés en l’air jusque sur la place, pendant que d’autres, atrocement mutilés, en ressortent en hurlant, le regard fou. Kallicé, Théanor et moi pénétrons cependant dans le temple par une des fenêtres sur le côté. Une fois en haut nous découvrons l’horreur du spectacle. Un monstre horrible, qui avait dû être Euménès autrefois, affronte la vingtaine de soldats encore debout.

Théanor s’approche discrètement et la frappe dans le dos mais sans rien lui faire. L’horreur se retourne et attaque le guerrier. Je galvanise les soldats et rejoins Kallicé au pieds d’une statue et tente avec elle de la faire basculer. En vain.

Je décide alors de fouiller dans l’alcôve derrière elle et trouve une sorte de laboratoire secret où quelques flasques pourraient avoir un effet utile... Kallicé m’imite et nous lançons nos potions sur le monstre. Les produits explose et blessent la créature, affaiblie et rageuse !

Je sors ma dague et épaule Théanor au corps à corps. Le monstre fuit mais ma célérité me permet de le rattraper. Il s’effondre sur le sol. Théanor lui plante son épée en travers de ce qui ressemble à sa tête pour l’achever. Les soldats poussent un hourra de victoire !

Je me suis déjà précipitée dans la pièce sombre où Euménès pratiquait ses expériences et entreposait ses potions. Je récupère une brassée de celles qui me semblent les plus importantes et demande à Ecuménas d’en faire autant. Je me dépêche de rejoindre une demeure sûre pour la journée. Celle de Théanor semble idéale. Le Thessalien me laisse entrer mais refuse le passage à Kallicé. J’ai beau essayer de le convaincre, celui-ci exige des excuses pour je ne sais quelle blague. Kallicé refuse de s’exécuter. Et avec l’arrivée du soleil, elle se transforme en furie et tente d’enfoncer la porte.

Théanor laisse finalement entrer Kallicé qui se précipite tout droit vers la cave. Les premiers rayons du soleil viennent taquiner l’entrée. Je me dirige à mon tour vers la cave et demande à ma goule de réparer l’entrée.

Nuit suivante. La ville a été complètement mise à sac. Arès m’annonce qu’une part du butin m’a été gardée, ainsi que l’ensemble des affaires des appartements de Kyros. Je stocke ça précieusement dans un chariot et accepte de suivre le groupe mené par Perséphone et Arès, qui repartent par la terre vers le mont Olympe. J’invite Hector à s’installer dans le chariot. Peut-être devrait-il penser à changer de nom.

Le voyage du retour se fera par voie de terre et sera long. Mais qu’importe : nous avons l’éternité devant nous.


- Conteur :

  • Benoît

- PJ présents :

  • Kallicé (obiwan)
  • Iridha (giom)
  • Théanor (darsh)

Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)