L’Ombre de la Mort

Journal d’Iridha - partie du 27/05/2010
jeudi 20 mai 2010
par  GIOM
popularité : 6%

Enfermée sous terre, je sens les gouttes de sang du corps écrasé d’Hector qui perlent sur moi. Le héros troyen a été broyé par l’écrasement de la faille alors qu’il tentait de me secourir.

Aucune possibilité de sortie dans un sens comme dans l’autre. Je suis prise au piège de la terre qui m’a avalée et ne me laissera pas ressortir.

Je ne rendrai pas les armes et ce n’est pas quelque étrange magie ou quelques mètres de roches qui stopperont Iridha. Je sors donc ma dague et décide de creuser vers le haut et d’escalader la faille que je créerai moi-même. Les heures passent. Je bois chaque goutte de sang perdue par Hector et qui imbibe la roche. La saveur de ce sang est unique, exaltante, le meilleur cru qu’il m’ait été donné de goutter.

PNG - 261.5 ko
La fissure est maintenant refermée

Quand je parviens enfin à Hector, plusieurs heures ont passé et mon corps s’est pratiquement vidé de son sang. Hector est encore en vie mais son dernier souffle est proche. Deux choix s’offrent à moi : boire les quelques gouttes de sang qu’il reste à Hector et le laisser mourir ou risquer ma vie pour lui donner les quelques gouttes de sang qu’il me reste. Une action altruiste ? Pas complètement. Hector est Prince de Troie, héritier du trône. « Tant qu’Hector sera en vie, Troie ne tombera pas ». Si la prédiction est vraie, qu’en serait-il si Hector devenait un Dieu... et mon infant ?

Je décide de prendre le risque, malgré mes blessures et ma puissance encore relative. Je me positionne pour qu’Hector ne me dévore pas une fois que je lui aurai donné de mon sang et insufflé ma volonté.
L’épreuve est jouissive autant que périlleuse mais au final ni lui ni moi ne succombons. Un succès !

Nous sommes maintenant deux à creuser même si l’un comme l’autre ne Hector, mon infantsommes plus en très bon état. Et quelques nuits plus tard la lumière tamisée de la lune éclaire une mince fissure et nous retrouvons l’air libre. Victoire !

Mais ce n’est qu’une bataille de gagnée et nous sommes encore loin d’être saufs. La silhouette de Cassandre se dessine en haut sur la terre ferme, rassurée de nous retrouver.

Je la salue et aperçoit que son corps est couvert de blessures de combat dont beaucoup sont impressionnantes. J’aperçois aussi les torches qui louvoient dans la plaine autour de nous : les gens de la ligue d’Héraklès qui nous traquent. Vu notre état, je propose de rejoindre la grotte ne tentant de semer nos poursuivants.

Quelques heures plus tard nous parvenons à la grotte mais sans avoir réussi à semer nos ennemis. Le temps nous est compté avant que l’aube ne nous assaille et nous n’avons d’autres choix que d’entrer dans la grotte qui serpente sous la montagne. Nous nous enfonçons dans les entrailles de la terre et espérons semer nos adversaires. Mais Cassandre et Hector se sont perdus et n’ont pas suivi. Je retourne donc en arrière et me rend compte que dans cette obscurité complète, je ne parviens pas à retrouver mon chemin.

Perdus dans la grotte

La journée a passé, la nuit suivante est déjà bien avancée quand enfin je retrouve Hector et Cassandre. Cassandre m’explique que son frère a voulu se jeter sur elle au début de la nuit pour étancher sa soif de sang. J’admets être responsable de son état et n’avoir eu le temps de lui expliquer quelques éléments essentiels à notre condition.

Mais ce n’est ni le lieu ni le moment de s’étendre en conversations. Nous sommes tous trois assoiffés et il nous faut une solution. Je propose de tenter d’intercepter une des patrouilles qui nous suit et de festoyer.

Ce que nous faisons.

Nous surprenons ainsi un groupe de deux soldats de la Ligue. Je me jette sur l’un deux et lui porte un coup mortel. Je plonge aussitôt sur la blessure béante et boit tout mon saoul... sans parvenir à m’arrêter à temps !

Une douleur intense me prend. La plus grande douleur qu’il m’ait été donné de connaître. Je le savais pourtant. J’avais vu ce qui était arrivé à Kallicé dans la même situation. Ne pas boire le sang d’un mort !

La douleur est telle que je sombre inconsciente.

Lorsque je me réveille, Hector et Cassandre sont là. Les blessures de mon infant sont presque effacées. Preuve qu’il s’est repu du sang de l’autre soldat. Les blessures de sa demi-sœur, plus profondes et aggravées, sont, elles, encore béantes.

Nos forces recouvrées, nous repartons vers la sortie. Lorsque nous l’atteignons, c’est pour constater qu’elle a été complètement murée par une solide palissade. Foncer à travers serait tout le moins téméraire et, à défaut d’autre issue, nous préférons tenter de creuser notre propre sortie à un endroit où la roche est moins épaisse.

Je profite de ces travaux pour sympathiser un peu plus avec Cassandre et Hector. J’explique plus en détail à Hector le pourquoi de sa condition et insiste sur le fait que je n’avais d’autres choix. C’était ça ou la mort, pour lui. Il me répond qu’il ne m’en veut pas. Il espère simplement comme moi que le prince-dieu Éryx ne sera pas fâché de cette initiative qui ôte du champ de bataille son meilleur combattant à la cité de Troie

Lors que nous creusons, nous sommes alertés par des bruits de combat derrière la palissade. Nous prenons alors le risque d’enfoncer la barrière pour participer au combat.

Nous y découvrons Kallicé, aidée d’un dieu à la puissance et à la vitesse de combat impressionnantes. L’un des soldats de la ligue d’Héraklès tente de fuir et je le poursuis. Ne parvenant pas à le stopper par la force, j’utilise mon pouvoir, capte son regard et le subjugue... avant de le dévorer et de l’achever sans remords. À quoi d’autre est destiné un mortel si ce n’est à mourir ? Et s’il s’agit d’un ennemi, mieux vaut tôt que tard… tant pis si je perds un peu d’humanité au passage.

devant la grotte la bataille fait rage

Je remonte à l’entrée de la grotte où je vois le puissant dieu au visage de cire discuter avec Hector. Je m’approche pour entendre qu’il félicite Hector de ses exploits guerriers. Kallicé m’apprend qu’il s’agit de Thanatos, dieu de la mort dans notre panthéon. Kallicé semble avoir accepté de lui devoir une dette d’égale importance en échange de son aide. Cassandre s’empresse de dire que nous n’avions besoin d’aucune aide. Et de préciser ensuite que s’engager ainsi auprès d’un dieu aussi puissant peut s’avérer dangereux à l’image des autres.

S’ensuit des explications politiques sur les dieux de l’Olympe et le fait que Zeus ait mis fin à la dictature et aux principes de Cronos, ancien roi des dieux du Panthéon.

Kallicé m’explique également les trois lois édictées par Zeus : le Domaine, la Discrétion et la Destruction.

Informations très utiles.

Thanatos nous laisse, non sans rappeler à Kallicé qu’elle aura rapidement des nouvelles de lui.

Je suggère à Hector de rentrer à Troie et lui donne quelques conseils sur ce qu’il doit dire au prince-dieu Éryx. Celui-ci a en effet perdu un pion précieux suite à la mort d’Hector et sa bénédiction par mes soins...

Hermès, père de CassandreNous partons ensuite pour le camp achéen, où Kallicé dit vouloir me présenter des dieux importants. Cassandre, bizarrement, désire nous accompagner. Sur le trajet elle explique être l’infante d’Hermès, dieu du commerce et des routes et messager de Zeus. elle joue donc un double jeu en combattant pour Troie mais en espionnant pour les Achéens. Sauf que son allégeance allant plutôt à Troie et à sa famille elle craint que son double jeu ne risque d’être découvert par Hermès.

Elle nous apprend qu’Hermès avait fait d’elle son esclave. En effet, boire trois fois le sang d’un dieu tisse un lien d’amour surnaturel entre le buveur soumis et le donneur. Un lien qu’il est alors impossible de rompre. Cassandre était devenue ainsi liée à Hermès mais elle a découvert comment rompre ce lien. Intéressant.

Si Kallicé et moi-même l’aidons à redorer son blason auprès d’Hermès, elle nous promet de nous révéler son secret…

Nous entrons dans le camp achéen et sommes accueillis dans la grande tente, sanctuaire d’Appolon. Y sont présents :
- Hermès,
- Arès, dieu de la guerre et de la destruction,
- Thanatos,
- Perséphone, fille de Déméter, devenue reine des Enfers,
- Thalie avec sa couronne de lierre et sa viole, élégante Charité.


- Conteur :

  • Benoît

- PJ présents :

  • Kallicé (obiwan)
  • Iridha (giom)

Commentaires  forum ferme

Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)