Retour à Troie

Journal d’Iridha - partie du 05/05/2010
mercredi 12 mai 2010
par  GIOM
popularité : 6%

Après une journée et une nuit qui ont duré chacune une éternité et n’ont pas été sans risques, nous voici revenus au calme de la grotte, sans la « belle » et son « beau ».

Une nouvelle nuit se lève et nous, dieux, nous réveillons.

Je pensais partir dans Troie recruter une expédition mais Theanor marque sa volonté d’aller dans le camp des Achéens et nous demande de l’attendre. Je n’ai qu’une confiance limitée en cet ancien Thessalien et me méfie d’une trahison possible. Si jamais les achéens mettent la main sur Pâris, la guerre sera finie et je n’aurai rien gagné.

À peine notre « ami » est-il parti que je propose à Kallicé de partir aussitôt pour Troie. Passer la palissade de nuit, en évitant les rondes de garde, n’est pas simple mais plus aisé pour deux silhouettes qu’un régiment et nous arrivons aux pieds des remparts où des soldats troyens nous envoient des cordes.

Je me fais aussitôt conduire au palais. Là je profite d’être dans mes appartements pour me changer et proposer une tenue décente à Kallicé.

l'imposante cité de Troie, toujours insoumise

Nous partons ensuite vers la Tour de la Lune où j’espère prendre conseil auprès d’Homère. Son assistant, un horrible bossu difforme, nous accueille volontiers mais Homère n’est pas ici. Selon lui, Homère n’a pas de préférence pour un camp ou l’autre entre Achéens ou Troyens. Son unique objectif semble de laisser les jeunes héros de cette guerre laisser libre cours à leur exaltation militaire. Très bien. Je lui propose donc de monter avec lui une expédition pour sauver Pâris. Rendez-vous est pris pour dans deux nuits.

Je l’ai promis à Kallicé. Nous allons donc passer le reste de la nuit à la Taverne de la Lune où je présente mon « amie » au prince-dieu Éryx. Kallicé n’est pas à l’aise et bafouille. J’aurais dû mieux la préparer. Heureusement, ses talents de voyance redorent son blason auprès du prince. Mélantheus , le bras droit d’Éryx, que je ne connaissais que de vue, la prend même un peu sous son aile en allant lui proposer un logement pour la journée à venir. Tant mieux, je n’aurai pas à m’en inquiéter.

Je profite de l’entrevue avec le prince-dieu Éryx pour lui dire que l’enquête a avancé à grands pas et que je sais où est Pâris. Je compte le ramener à Troie d’ici quelques nuits. Nous discutons ensuite « magie » et nous apprenons un certain nombre de choses sur ces pouvoirs qu’ont certains mortels et en particulier au sein de la Maison d’Inis. Mélantheus nous parle d’un autre dieu vivant dans Troie. Un descendant de Nosferatu, proche des esclaves et résidant dans le quartier de la ville qui leur est dédié. Ce dieu aurait d’autres informations à nous fournir sur ces étranges pouvoirs. Nous acceptons donc d’aller le rencontrer le lendemain.

La soirée se poursuit et je croise avec plaisir Mêtrophánês et Dhevóra, le couple de mortels que j’avais déjà rencontrés ici. Je passe donc le reste de la soirée avec eux, accentuant les liens que nous avions déjà lié. Je réserve une alcôve pour que le reste de la nuit leur soit inoubliable.

L’aube ne tardera plus et je rentre au palais où ma chambre m’attend. Peu de temps avant que les doigts de rose célestes ne signale le danger du soleil, je salue mon amant et mentor, Kyros, et lui fait un rapide point sur la situation. Il est très satisfait de voir que les choses progressent et que sa relève est assurée. Mon affection pour reste toujours solide et il est rassurant de savoir que sa présence m’ancre socialement dans ma nouvelle existence.

Hector, Prince de Troie et guerrier sans égalUne nouvelle nuit se lève. Ma soif de sang est forte. Il faut dire que toutes les blessures que j’ai dû absorbées l’avant-dernière nuit ont laissé de lourdes traces. Mais je fais patienter mon corps et commence par chercher à retrouver Hector. Le prince de Troie n’est pas facile à contacter mais la broche laissée par Cassandre et mes talents vainquent aisément cette difficulté. Entre deux entraînements je peux donc discuter avec le guerrier que beaucoup considèrent comme le plus puissant du monde. Dès que je lui explique que je travaille avec Cassandre et que je prononce les mots de Pâris, il m’est toutes ouïes. Il se porte volontaire pour m’accompagner dans cette expédition et viendra avec ses quatre meilleurs amis guerriers.

Je poursuis la nuit dans les quartiers chauds de la ville où j’étanche ma soif sur trois jeunes humains qui en recherche de nuit torride. Ils auront de quoi raconter à leurs collègues de beuverie pendant les quelques années qu’il leur reste à vivre.

Je retrouve enfin Kallicé à la Taverne de la Lune. J’y salue au passage le Le dieu du quartier des esclavescouple de mortel que j’ai pris sous ma coupe. Mélantheus se propose de nous conduire jusqu’au dieu du quartier aux esclaves.
Nous parcourons donc les ruelles mal famées du quartier, puis des sous-sols sous la ville où la vermine règne en maître, avant d’arriver dans son antre. Notre interlocuteur est aussi hideux que l’est son quartier ! Mais il sait beaucoup de choses et nous donne plusieurs pistes de savoirs sur la Maison d’Inis, sur le Peuple de la Forêt et sur la Ligue d’Héraclès, spécialisée dans la mise à mort de dieux et qui a accosté sur nos rivages en même temps que l’armée achéenne. Un ennemi réel, donc.

Selon le dieu des esclaves, un affrontement serait périlleux. Utiliser de pouvoirs mentaux ou de négociation serait plus productif.

La seconde nuit depuis mon retour à Troie se termine. Le départ aura lieu la nuit suivante, si nous ne voulons pas laisser trop d’avance à nos ennemis... ou à Theanor.

Le crépuscule me réveille. Je me dirige vers la Taverne de la Lune pour étancher la soif du réveil et saluer les contacts que j’y ai et suis surprise d’y croiser Théanor. Comme évoqué avec lui par le passé, je lui présente le prince-dieu Éryx. Théanor raconte que des rixes font rages au sein du camp des Achéens. Thessaliens et autres Achéens s’opposent en effet pour commander les armées. Théanor prétend même être dégoûté par son camp et prêt à défendre Troie. Éryx semble très intéressé par le discours de Théanor, autant pour l’énonciation de sa généalogie que par son récit.
Des affrontements dans le camp achéenPuisque Théanor est là et ne semble pas avoir joué contre nous, nous lui proposons de nous accompagner. Nous lui présentons en passant ce que nous avons appris sur nos ennemis. Théanor accepte mais nous met en garde sur l’impétuosité d’une recrue comme Hector. Quand on voit la subtilité de sa sœur Cassandre, pourtant beaucoup plus âgée, on ne peut lui donner tort.

Notre groupe est prêt. Théanor, Kallicé et moi-même serons accompagnés par le serviteur d’Homère et Arthuros, qui est lui-aussi au service d’Homère. Hector et sa troupe nous rejoindrons à quelques lieues de la Maison d’Inis la nuit suivante.

Nous passerons en effet la journée suivante dans la grotte d’Hélène, afin de profiter d’une nuit entière pour notre mission.


- Conteur :

  • Benoît

- PJ présents :

  • Théanor (Darsh)
  • Kallicé (obiwan)
  • Iridha (giom)

Commentaires  forum ferme

Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)