Définition : le vampire

Le Monde des Ténèbres
vendredi 21 juillet 2006
par  Le Monde des Ténèbres
popularité : 4%

VAMPIRE

(van-pi-r’) s. m.


Dans l’Europe orientale, être chimérique qui, suivant la superstition populaire, sort du tombeau pour sucer le sang des vivants.

Quoi ! c’est dans notre dix-huitième siècle.... que le révérend père dom Augustin Calmet.... abbé de Sénone, abbaye de cent mille livres de rente, a imprimé et réimprimé l’histoire des vampires avec l’approbation de la Sorbonne, signée Marcilli ! VOLT. Dict. phil. Vampire.

Calmet rapporte qu’en Hongrie deux officiers délégués par l’empereur Charles VI, assistés du bailli du lieu et du bourreau, allèrent faire enquête d’un vampire, mort depuis six semaines, qui suçait tout le voisinage, VOLT. ib.

S’il y a dans le monde une histoire attestée, c’est celle des vampires ; rien n’y manque ; procès-verbaux, certificats de notables, de chirurgiens, de curés, de magistrats ; la preuve juridique est des plus complètes ; avec cela, qui est-ce qui croit aux vampires ? J. J. ROUSS. Lett. à l’arch. de Par.


Fig. Il se dit de ceux qu’on accuse de s’enrichir par des gains illicites et aux dépens du peuple.

Les vrais vampires sont les moines qui mangent aux dépens des rois et des peuples, VOLT. Dict. phil Vampire.

Tous ces vampires qui suçaient perpétuellement la fortune des courtisans, BACHAUMONT, Mém. t. XXXIV, p. 123.

Ils se seraient associés dans votre capitale avec des aventuriers agioteurs, avec ces vampires dont tout l’art est de pressurer vos peuples, MIRAB. Collect. t. I, p. 327.


Très grosse chauve-souris, dite aussi stryge.

Mot venu d’Allemagne, mais non d’origine germanique.

VAMPIRE. - ÉTYM. Ajoutez : C’est un mot slave qui se trouve dans les langues russe, tchèque et polonaise, sous la forme oupir, d’où l’on peut déduire une forme archaïque vompir.


Les Pouvoirs Vampiriques

- Les Crocs : Tous les vampires ont des canines surdéveloppées comparé à celles des mortels. Ils possèdent cependant la capacité de les dissimuler à volonté, laissant apparaître un visage plus humain, plus pratique pour la chasse ou l’intégration en société. Cette dissimulation nécessite un contrôle que certains vampires préfèrent relâcher parfois. Une forte émotion, une grande colère, peuvent faire rejaillirent les crocs instinctivement. La plupart des vampires ne dévoilent leurs dents que pour se nourrir. Les crocs leur permettent de transpercer la peau de leur victime pour sucer son sang par la coupure pratiquée. Ils ont simplement besoin de mordre, de retirer leurs dents de la blessure et de commencer à boire. Ce qui rend la ponction d’une artère aisée et nette.

Pour plus de discrétion, le vampire peut facilement faire disparaître la trace de morsure. Il doit pour cela user des capacités particulières de son sang : il se mord très légèrement la langue pour lécher ensuite la plaie avec une goutte de son sang de vampire, qui régénère la blessure en quelques instants. Seules les blessures surnaturelles peuvent être ainsi soignées sur les mortels.

- Le Sang : Les vampires sont capables de guérir leurs propres blessures en utilisant le sang dont ils se nourrissent. Ils sont même capables de régénérer leurs membres ou leurs organes (en un certain laps de temps), y compris la tête car l’essence vitale des vampires n’est plus contenue que dans leur sang, leur Vitæ. Régénérer les ramène toujours à l’état du moment de leur mort, ceci incluant la longueur des cheveux, la forme du visage, le poids du corps, bref tout leur aspect physique. Comme ils sont déjà morts, ils ne peuvent plus être tués, sauf par les forces de la vie : le soleil éternel et la flamme primordiale. En utilisant également les Points de Vitæ, les vampires peuvent accomplir de grands faits. Cela englobe des actions comme sauter sur le toit d’une maison d’un seul bond à partir du sol, ou soulever une voiture pour libérer quelqu’un prisonnier en dessous.

- Les Disciplines : Il y a plusieurs types de disciplines différentes, parmi lesquelles un personnage peut choisir. Les disciplines sont des pouvoirs surnaturels, spécifiques et exceptionnels. Ce sont le plus souvent des disciplines de Clan, des pouvoirs qui ont tendance à guider la conduite du Clan, qui se transmettent de génération en génération à travers le sang. Toutefois, lorsque les vampires augmentent en pouvoir, ils ont la possibilité de gagner des capacités dans d’autres disciplines. Se déplacer rapidement, disparaître, changer d’apparence, augmenter son charisme ou se rendre effrayant sont quelques uns des pouvoirs offerts par les disciplines vampiriques.

Les Faiblesses du vampire

- La Lumière du soleil : Les vampires dorment durant le jour et sont actifs la nuit. Ceci parce qu’un simple contact avec la lumière du soleil les brûle. C’est l’une des rares choses qui puisse réellement les tuer. Ils peuvent même prendre feu brutalement. Le feu a le même effet sur eux. Durant la journée, les vampires sont plus léthargiques, et ont beaucoup de difficulté à agir, même à l’abri de la lumière du soleil.

- La Frénésie : Les vampires sont des créatures d’instinct, et ils ont ceux d’un prédateur. C’est le conflit entre ce qui reste d’humanité et ce qui est devenu vampirique qui perturbe la vie de vampire À cause de leurs efforts pour équilibrer ces deux aspects opposés d’eux-mêmes, les vampires ont tendance à perdre facilement leur santé mentale. Certains membres de la Famille ignorent tout simplement leur côté humain et s’abandonnent à leurs instincts vampiriques, minimisant par la même le conflit, alors que d’autres recherchent Golconda, la Golconde (une forme d’harmonie spirituelle permettant la fin du conflit intérieur du vampire).

- La Torpeur : Quand un vampire prend de l’âge, son corps se renforce et nécessite un régime plus puissant. Le sang d’animaux, puis celui des humains, devient trop faible pour le nourrir. Il doit alors se tourner vers les vampires, ce qui rend les repas plus rares. Quand un vampire épuise toute sa réserve de Vitæ, il tombe en Torpeur, une forme de coma surnaturel durant lequel il se dessèche comme une momie. Parfois une blessure profonde ou un abus d’utilisation de disciplines peut entraîner un épuisement du sang qui fait tomber en Torpeur. La durée de la torpeur dépend à la fois de la Puissance du Sang du vampire et de son Humanité. Il se réveillera quelques jours, mois, années voire siècles plus tard, affaibli et parfois déboussolé, à moins qu’on ne le réalimente en sang durant son sommeil... ou qu’on ne décide de l’éliminer définitivement, chose facile pendant cette période d’inactivité.

- L’Humanité : Le taux d’humanité qu’un vampire possède est d’une importance vitale pour le personnage. Les vampires ont besoin de maintenir leur sens de la condition humaine autant que possible ou ils s’éloignent du monde des humains et donc de leurs propres racines. Moins ils deviennent humains, plus ils deviennent monstrueux. En fin de compte, ils perdent la trace de ce qu’ils sont et n’ont plus d’autres moyens d’accès à une autre aspect de leur nature que celui de la Bête.

- La Traque : Les vampires sont des monstres, et les quelques mortels qui croient en leur existence emploieront tous les moyens pour les détruire. La Famille a de nombreux ennemis et, pour eux, l’Inquisition est toujours là.

- Les Autres Vampires : Les mortels ne sont pas les seuls à chasser la Famille. Certains Anciens chassent parmi les non-vivants pour leur survie, ne se satisfaisant plus du sang mortel. Les plus vieux de la Famille ne peuvent même plus survivre en utilisant un autre Fluide de Vie. Il paraîtrait que la Danse Macabre a été provoquée par cette soif pervertie, et la plupart des conflits au sein de la Famille en sont issus.

Malentendus

- Les pieux de bois : Un pieu en bois enfoncé dans le cœur ne tuera pas un vampire. Toutefois il l’immobilisera et le rendra plus facile à détruire.

- Les miroirs : Un vampire peut voir son reflet dans un miroir, de même q’ils apparaissent sur une pellicule.
Les symboles saints : Bien qu’il soit vrai que certaines personnes particulièrement « saintes » puissent utiliser une croix pour tourner un vampire, ce n’est pas particulièrement fréquent. Dans de telles occasions, ce n’est pas le pouvoir du symbole qui fonctionne mais plutôt l’essence de la personne qui le brandit. Soit la sainteté, soit des effets paranormaux affectent le vampire.

- Entrer sans avoir été invité : Il est grotesque de supposer qu’un vampire ne puisse pas aller là où il en a envie. Un vampire peut entrer dans n’importe quelle maison, n’importe quand.

- L’eau vive : Il est également ridicule de penser qu’un vampire ne soit pas en mesure de traverser l’eau bien qu’il ne soit pas difficile d’imaginer de quelle façon ces affabulations ont débuté. Les humains trouvent toujours un moyen d’utiliser des mensonges pour surmonter leurs peurs. Précisons qu’un vampire ne respirant pas, il ne court aucun risque de noyade.

- L’ail : Bien que certains vampires particulièrement sensibles n’en apprécient pas l’odeur, l’ail ne peut pas servir à leurs tenir à l’écart.

On raconte cependant qu’il existerait des malédictions capables de modifier certains aspects de ce type pour lutter contre les vampires.


- L’apparence : Contrairement à la série Buffy The Vampire Slayer, les vampires n’ont qu’une seule apparence. Ils peuvent cependant faire apparaître ou disparaître leurs crocs à volonté. L’apparence bestiale peut se manifester dans le cas d’une frénésie, pendant laquelle les traits du vampire perdent toute humanité.

Généralement le vampire considère que boire du sang est la chose la plus jouissive qui soit (d’autant plus si le sang absorbé est puissant). Sa victime ressent également une profonde extase. Certains peuvent même en devenir accro. En comparaison, tous les plaisirs des mortels deviennent fades et sans goût.

La quantité de sang à absorber pour vivre est assez faible. La plupart des vampires préfère se nourrir régulièrement en faible quantité, épargnant ainsi ses proies pour éviter de se faire remarquer avec une accumulation de cadavres. Boire la totalité du sang d’un humain de constitution normale permet de vivre pendant dix nuits mais la plupart du temps les vampires utilise de la Vitæ supplémentaire pour activer leurs disciplines ou soigner leurs blessures, choses qui peuvent demander d’importantes quantités de sang. Un vampire ancien pourra conserver ces quantités s’il se nourrit sur des proies au sang suffisamment riche (comme d’autres vampires). Sinon, il devrait absorber une quantité rapidement impossible pour rester éveillé. En contrepartie un vampire âgé dispose généralement d’une réserve de Vitæ plus importante et peut donc se permettre de boire moins souvent mais de plus grandes quantités. Certains Anciens restent plusieurs semaines, voire des mois sans se nourrir.


L’essentiel de cette présentation est tirée du jeu de rôle Vampire - La Mascarade 1ère édition (White Wolf, traduit et édité en France par Hexagonal).


Commentaires  forum ferme

Sites favoris


23 sites référencés dans ce secteur

Brèves

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)

12 avril 2006 - Fichez la paix à votre MJ !

Être un bon MJ, c’est faire en sorte que vos joueurs soient toujours heureux. Bon, ok, ça vous le (...)