Les démons du passé

séance du 08/07/2011
mardi 26 juillet 2011
par  GIOM
popularité : 94%

Milamber, Cité-Etat qui brille par ses nombreux superlatifs... C’est dans cette foule chamarrée un groupe d’aventurier poursuit son enquête.

Les ruelles de la Cité-Etat bruissaient de leur éternel tintamarre en ce jeudi 14 octobre. Le trio composé d’Acdramir, de « Grand Air » et d’Edan déambulait dans les rues chamarrées en direction de l’Eglise du Destin. Le corbeau d’Acdramir, de retour auprès de son maître, se mit à battre des ailes frénétiquement et indiqua avoir vu « quelque chose » rue du chat.

Aucun des trois aventuriers n’avait une quelconque idée d’où se trouvait cette rue et décision fut prise de faire un détour jusqu’au point d’information officiel de la ville. Mais sur place, aucune information sur une quelconque rue du chat.

Le groupe repartit donc en direction de sa destination d’origine : L’Eglise du Destin. Deux grandes colonnades dans lesquelles s’écoulaient une sorte de liquide gazeux marquaient l’entrée de l’édifice emprunt de mystère. A l’intérieur, l’immense dôme en verre baignait de lumière les rangées de livres disposées en cercles concentriques autour d’une étrange et imposante machine mécanique pourvue de trois grandes aiguilles et de plus de soixante-dix symboles illisibles au néophytes.

Au milieu de cette atmosphère silencieuse propice aux érudits, les dignitaires du lieu, vêtus de bleu sombre et armés de plumes de différentes couleurs selon leur rang, semblaient à même de trouver au premier regard dans la bibliothèque l’ouvrage utile quand les trois aventuriers ne semblaient rien comprendre à l’agencement des livres. En fouillant un peu, Edan trouva plusieurs ouvrages très détaillés sur l’Empire du Lion dont un évoquant avec une précision impressionnante l’histoire récente de sa famille. Mieux, « Grand Air » finit par découvrir un historique de la mystérieuse flûte trouvée dans les Royaumes Oubliés... un historique remontant jusqu’à un « retrouvée récemment par un groupe d’inconnus ». Une mention étonnante, compte-tenu de l’aspect récent des événements. En regardant plus en détail, le groupe constata que la bibliothèque semblait recenser en détail le destin de nombreux objets ou personnages. Seuls « trous » à ces récits : les passages qui avaient eu lieu au sein des Royaumes Oubliés.

Après ce temps de recherche, le trio se regroupa et trouva rapidement Sier Hector Marisse. L’humain était vêtu d’une cape rouge et or, brillante et ornée de pierreries. Une tenue plutôt remarquable dans ces lieux et qui dénotait d’une personne qui avait envie d’être remarquée. L’humain semblait visiblement avoir des traits légèrement elfique et se présenta comme Doux Seigneur de Ragnas par descendance. Ragnas, l’ancien Empire depuis longtemps dilapidé et démembré en ce qui est devenus le Royaumes du Lion. Étrange de se revendiquer d’un titre qui peut au mieux faire sourire ou plus certainement ne rien évoquer au commun des mortels. Pour Edan, originaire des Royaumes du Lion, le titre avait cependant de quoi interpeller.

Sier Marisse mit de nouveau le groupe en garde contre le Baron et les adeptes de la Rose, quelque soit sa couleur. Les membres de la Rose ne suiveraient que leur propre intérêt et s’engager serait devoir prêter allégeance à une cause sans même la connaître.

Sier Marisse se dit ensuite fervent opposant à la Milice et servant directement Dame Gelrina. Il précisa que Dame Gelrina aurait déjà rassemblé une force d’environ 500 hommes et chercherait à réunifier l’ancien Empire de Ragnas. Au dernières nouvelles, Dame Gelrina serait dans la région du Compté de Sombre.

Sier Marisse poursuivit en interpellant Edan par son vrai prénom : Dalgar. Il expliqua connaître Iann Vorisk : un assassin indépendant qui a participé au massacre de l’ancienne promise du jeune paladin. Iann Vorisk aurait été recruté par un elfe noir qui habiterait dans un quartier dans les bas-fonds, inconnu du sier Marisse... mais Meran saurait renseigner le groupe sur le quartier.

Pour finir, « Grand Air » demanda si la rue du chat évoquait quelque chose à Sier Marisse. Celui-ci précisa qu’il s’agissait d’une rue du quartier nord-est, le long de la mer, non loin de quartiers mal famés.

Le rendez-vous fixé avec le fameux Meran ayant lieu le samedi, Edan et « Grand Air » décidèrent d’occuper leur temps auprès de l’Académie de Fer. Il faut dire que le montant de la récompense était colossal : 6000 pièces d’or étaient ainsi promises au duo s’il réussissait à supprimer un manoir magique invoqué par des magiciens de l’Académie.
La mission était simple : entrer, trouver puis détruire les 3 composants du sort : une fourchette en argent, une statuette de femme, un disque en bronze.

Équipé de trois parchemins pour repérer chacun des trois objets, le duo ouvrit donc la porte d’entrée du Manoir magique.

Un vaste vestibule avec quatre fontaines. A gauche. Un petit bureau avec une bibliothèque avec trois livres copiés plusieurs centaines de fois : « traité de démonologie », « magie du feu ; ne claquez pas des doigts », « passion aux archipels ». Tout droit. Une pièce avec des tas de pierre. Au milieu : sur une pierre au milieu la statuette de femme. Et de un !

Un long couloir, de nouveau le vaste vestibule... Le duo essayait de s’abstraire de la logique déroutante des lieux et Grand Air restait concentré sur le tracé du chemin vers le second objet... pour arriver une immense salle à manger avec des couverts pour 40 convives !
C’est à ce moment que les choses se compliquèrent. En quelques instants une même créature difforme apparut par deux fois et attaqua nos héros pour parvenir à s’emparer de l’arbalète de Grand Air et de sa baguette magique de soins.
Le duo parvint cependant à identifier une fourchette en argent différente de ses 39 congénères qui semblait correspondre. Par acquis de conscience, Edan décida de prendre avec lui l’ensemble des autres fourchettes. Et de deux !

Le duo repartit vers son troisième objectif. Un escalier, de nouveau le même grand couloir qui avait changé de place et enfin une grande salle avec une statue mi ange mi démon. Lors qu’Edan avança, celle-ci projeta un souffle de flamme qui manqua d’achever le paladin. Et tandis que le chevalier reculait pour se soigner, la créature difforme apparut de nouveau. Mais cette fois, sa vivacité fut prise en défaut et Grand Air parvint à la mettre KO. Le gnome récupèra ses effets. Edan tenta de tenter le tout pour le tout et, protégé par son bouclier, fonça à travers la pièce. Le souffle de feu lui brûla grandement la peau mais le paladin résista et parvint enfin derrière la statue... pour y trouver le troisième et dernier objet : le disque en bronze. D’un coup d’épée, il détruisit chacun des trois objets et le duo se retrouva projeté en dehors du manoir. Mission accomplie !

De retour à l’auberge, la satisfaction du travail accompli ne dura pas. Acdramir était en effet porteur de mauvaises nouvelles : Ogad était décédé dans la nuit. D’après ce que disait le troisième cousin par alliance de feu le mage qui avait apporté la triste nouvelle, Ogad avait pourtant semblé en forme la veille au soir avant de succomber mystérieusement dans la nuit. Au même instant, le trio reçut un courrier cacheté. A l’intérieur : trois pétales de rose noire et ces quelques mots « Voilà ce qu’il arrive à ceux qui s’opposent à nous. Vous serez les prochains. »
La signature du méfait était sans appel.

Le lendemain, Edan passa la journée à prier et jeûner en mémoire de feu son ami mage.

Le surlendemain, samedi 16, Edan et Grand Air se rendirent à leur rendez-vous avec Meran Lilianen. Celui-ci logeait dans un luxueux hôtel du quartier de l’Étoile proche du palais de l’Archimage : le Creuset d’Or. Le duo fut accueilli par Lido Lilianen, frère et imprésario de Meran avant de patienter dans un vaste salon jusqu’au bon vouloir de la star.

Le célèbre chanteur ne brillait pas par son humilité comme le virent rapidement nos héros. Il s’amusa des questions que lui posa le duo et promit d’y répondre si... chacun de ses deux interlocuteurs revenait avec une femme qui acceptait de l’embrasser devant lui le mardi suivant à la même heure. Si pour Grand Air, le défis n’était qu’une formalité, pour Edan, c’était une tout autre histoire. Dalgar von Baldorf, de son vrai nom, n’avait en effet eu qu’un seul et unique amour : Elivia, feu la fille du Duc voisin et ennemi juré de la famille von Baldorf. Hors de question de trahir sa mémoire, quand bien même fusse pour lui apporter justice !

Edan proposa donc à Grand Air, qui accepta sans aucune hésitation, que le gnome vienne avec deux jeunes femmes pour compenser le refus du paladin. Le duo décida donc de se rendre au week-end festif estudiantin de l’Académie grise, la plus réputée des écoles de magie, où même le Grand Archimage enseignait.

Les festivités affichaient une splendeur et une magnificence débordante, bien loin de ce qu’un chevalier de l’Empire du Lion, tel qu’Edan, aurait pu imaginé. Sans parler des personnalités présentes. Au dédale des fastes de la première soirée, Grand Air et Edan croisèrent même le Grand Archimage en personne !

Nombreuses furent les jeunes demoiselles, apprenties, à tenter d’aborder le preux chevalier Edan dont la distance et la froideur ne faisait qu’attiser leur motivation. Mais ce n’est que magiquement que la droiture du paladin fut brisée. Edan se réveilla ainsi deux jours plus tard dans la chambre d’une jeune étudiante, sans souvenirs de ce qui s’était passé. Maîtrisant difficilement sa colère envers lui-même, le paladin s’en alla prestement et passa les deux journées suivantes en pénitence. Mais la mémoire d’Elivia était trahie et rien n’y changerait...

De son côté, Grand Air avait brillé sur scène autant qu’auprès des jeunes humaines de l’Académie. Lorsque le mardi après-midi arriva, c’est au bras non pas d’une mais d’une petite dizaine de demoiselles qu’il se présenta auprès de Meran.

Le chanteur tint promesse et indiqua que Iann Varisk habitait dans le quartier de la Guilde des Diplomates. Il se rendait tous les dimanches soir à la maison close de la Rose Rouge. L’elfe noir, quant à lui, surnommé Blanchard, était réputé par sa prudence. Il changeait tous les jours d’identité et aurait une fausse marque de Milamber. Il connaîtrait les noms des quatre autres assassins et des commanditaires de l’assassinat de la promise de Dalgar. Il vivait dans une vieille bicoque au nord du quartier du port, dans le quartier des émigrés.

Dès le soir même, Edan et Grand Air se rendirent dans le quartier. Aussitôt, la population essaya de retenir le duo. Edan brandit son épée et menaça la foule qui se dispersa.
Grand Air ne tarda pas à apercevoir le fameux Blanchard fuyant de toit en toit. Derrière lui, une gigantesque créature humanoïde armée de deux énormes gourdins apparut derrière l’assassin pour protéger sa fuite.

Edan, galvanisé par son esprit de revanche et la proximité de tant de réponse à ses question, chargea l’horrible monstre. La lance d’arçon s’enfonça largement dans la chair mais la créature ne cria que plus fort faisant tournoyer chacune de ses énormes armes. Le paladin abandonna la lance pour dégainer son épée. Un combat épique s’engagea. Grand Air profita de celui-ci pour poursuivre l’assassin et, grâce à un lancé de corde animée bien placé, le stoppa dans son élan. Au prix d’efforts surhumains, Edan vint enfin à bout de son monstrueux adversaire, non sans quelques difficultés.

Le paladin se précipita à la hauteur de son compagnon pour découvrir et reconnaître le visage d u coupable : Crum ! L’ancien écuyer de la maison familiale !

Plus que jamais, les suspicions semblaient se resserrer autour de la propre famille d’Edan. L’heure de la justice avait sonné !


- MJ :

  • Sorleg’ti

- PJ présents :

  • kobe dans le rôle de "Grand Air"
  • giom dans le rôle d’Edan

Sites favoris


26 sites référencés dans ce secteur

Brèves

12 août 2018 - Nouvelle URL pour le forum des Altariens

L’adresse Internet du forum des Altariens est désormais la suivante : http://altaride.forumactif.com

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)