Un village paisible

séance du 29/01/2011
lundi 7 février 2011
par  GIOM
popularité : 92%

Coupable d’avoir aimé celle qu’il ne fallait pas, Dalgar avait dû fuir l’Empire du Lion et avait trouvé refuge dans la Cité Etat de Milamber. Tailladé entre son désir de justice et sa soif de vengeance, le jeune noble déchu savait qu’il devrait s’entourer d’alliés et peut-être même monter une petite armée pour combattre sa cause…

L’été était déjà passé mais le soleil tenait à briller de toute sa superbe en ce début d’après-midi. Droit sur sa monture, le jeune chevalier semblait ignorer la chaleur des rayons qui se reflétaient sur son armure de plaques. Mais la visière relevée laissait apercevoir une certaine appréhension sur le visage qui relisait une nouvelle fois cette missive.

Il avait été nommément convoqué par celui que la plupart des gens à Milamber nommaient tout simplement « le Baron ». Un illustre personnage, réputé pour être l’un des meilleurs amis du puissant Archimage, guide suprême de la Cité-Etat. Et un ami qui ne lésinait pas sur le soutien financier à Milamber.
La lettre était à l’intention de Dalgar von Baldorf et non à Edan, le nom d’emprunt que le jeune humain utilisait depuis son arrivée à Milamber. Depuis des semaines, Edan se sentaient épié. Cette missive n’avait rien de rassurante. Le risque qu’il s’agisse d’un piège était réel. Mais Edan s’était convaincu que la Milice ou sa famille auraient trouvé plus simple que ce genre de convocation pour se débarrasser de lui. De toute façon, la meilleure façon de savoir était de se rendre sur place.

Endan s'écarte pour laisser passer la diligenceLe bruit de la diligence alerta Edan qui écarta sa monture du centre de la route et se laissa dépasser. Quelques virages plus loin, la petite ville d’Orfevra se dévoila en contrebas. Directement sous l’influence de Milamber, la ville semblait très modeste, avec des allures de petit village où il faisait bon vivre au milieu de ses maisons en bois.

Edan guida sa monture sur la grande rue centrale. La diligence venait de laisser descendre ses passagers. Parmi eux, deux courtes silhouettes : un gnome et un halfelin. Et tous deux ne perdirent pas de temps et hélèrent l’un des gardes en patrouille pour lui demander quelques nouvelles de la ville et du « Baron ». Edan laissa la conversation se dérouler, tout en écoutant les informations que donna le soldat : la bourgade n’était pas si paisible qu’elle en avait l’air. Plusieurs maisons y avaient brûlé récemment et des familles étaient mortes empoisonnées par du grain de mauvaise qualité. Une malédiction ? Une conspiration ? ou juste l’effet d’une livraison de grain avarié par mégarde comme semblait le penser le soldat ?

Tandis que le garde s’éloignait, Edan se présenta auprès des deux petites gens et expliqua que lui aussi, comme eux, était convoqué par le Baron. La conversation se poursuivit autour d’un bon repas dans l’unique auberge du village. Férus d’archéologie, Shlagik Dergel dit "Grand Air", le gnome et Ogard Brandelfoot, l’halfelin, racontèrent à Edan qu’un site des Royaumes Oubliés était référencé juste à côté de la ville. Un lien avec les événements étranges survenus récemment ? Aucune raison mais le trio alla quand même effectuer une petite visite de l’entrée des ruines souterraines, en prenant bien garde de ne pas risquer de s’aventurer au-delà de l’entrée. Bien trop de légendes courraient le monde sur les Royaumes Oubliés et les nombreux explorateurs ou aventuriers s’y étant aventurés sans jamais revenir.

La soirée à l’auberge confirma l’ambiance tendue qui régnait dans le village et Edan se coucha en réfléchissant où son devoir premier de paladin devrait se porter : aider prioritairement ce village ou poursuivre sa quête personnelle.

Un village paisible

Le lendemain matin, un nouveau personnage haut en couleur se présenta dans la grande rue du village. Un jeune humain, à peine adulte, Acdramir Galan, la langue aussi bien pendue que le corbeau perché sur ses épaules, et qui se présenta comme le meilleur ami du « Baron ».

L’humain se joignit donc au trio qui se rendait auprès de ce mystérieux Baron. La propriété de l’hôte dénotait avec la modestie du village. Le groupe fut accueillit dans un salon qui affichait des œuvres d’artistes reconnus et talentueux, ainsi que les armoiries qu’Edan reconnut comme étant celles d’une ancienne famille de l’Empire du Lion. Mais la principale surprise fut le Baron lui-même. L’hôte que le groupe pensait être humain avait le visage et le pelage d’un chat. Une transformation due à une malédiction, expliqua sommairement l’intéressé.

Tandis que Acdramir et son corbeau piochaient allégrement dans les amuses-bouches présentés, le Baron expliqua l’objet de leur convocation. Sans surprise, la situation dans le village à côté l’inquiétait. Le Baron était persuadé que la Milice était derrière tout ceci mais le Baron ne pouvait directement intervenir dans les affaires du village. La rémunération proposée était plus qu’alléchante et le Baron offrit en plus de quoi acheter l’une des maisons non occupée du village. Le groupe pourrait se présenter comme commerçant et s’installer sur place avant d’enquêter. Acdramir remplit ses sacoches des restes de nourriture et le groupe retourne en ville.

Le Baron
Négocier avec le maire l’achat de la maison choisie ne fut qu’une formalité. "Grand Air" et Ogard saisirent l’occasion pour se pencher sur les registres et noter les récents faits marquants : maisons brûlées, familles empoisonnées, …

Le groupe s’installa dans sa nouvelle demeure et commença à s’organiser : intendance, recrutement du petit personnel, répartition des chambres et mises à plat des pistes d’enquête.

Dès le lendemain, les quatre aventuriers sillonnaient le village et interrogeaient ses habitants. En fin de journée, lors du débriefing les éléments se précisaient : les postiers angoissés, la maitresse d’école inquiète mais prête à se battre, le barbier sur les nerfs, la fille de l’aubergiste aguicheuse, le vieil homme en haut de la tour de l’horloge et, surtout, des habitants rançonnés qui devaient envoyer rançon par voie postale à une maison abandonnée.
Le groupe décida d’aller enquêter le soir même autour de la maison abandonnée. A peine sur place, Edan aperçut une silhouette quitter les lieux. Le paladin poursuivit sa cible mais fut pris à revers au détour d’une ruelle. Le combat s’engagea et le fuyard fut bientôt soutenu par un archer perché sur les toits. Le nouvel ennemi ne fit pas long feu (sans mauvais jeu de mot) ; un sort de l’halfelin le carbonisa aussitôt. Son compatriote, à un contre trois, finit par se rendre et avoua avoir été engagé par la Milice pour tuer Edan. Le jeune chevalier était donc bien toujours poursuivi, même sur le territoire de Milamber.

Le groupe rentra chez lui pour le reste de la nuit. Le lendemain matin, mauvaise surprise, Grand Air qui était parti tard la veille pour un rendez-vous galant près du vieux moulin, n’était toujours pas revenu. Sans réelle piste, le reste du groupe poursuivit son enquête en ville. L’étau se resserrait autour de l’office de poste et, en fin de journée, le trio décida de s’enfermer à l’intérieur avec les deux employés pour mettre les choses au clair. L’une des employés finit par craquer et avoua avoir obéi sous la menace aux ordres du chef du relais de diligence. C’est lui qui orchestrait les rançons sur les habitants du village, aidé en cela par le tanneur.

L'entrée des ruines des Royaumes Oubliés
Le trio ne tardait pas et, après une petite leçon de morale du paladin, se précipitait chez le tanneur, juste à temps pour le voir sortir avec un gros sac sur les épaules. Voyant le trio arriver, le tanneur laissa tomber son sac, duquel ressortit un gnome un peu sonné, et prit ses jambes boiteuses à son cou. La poursuite s’engagea et le tanneur rejoignit rapidement des renforts : le chef de l’organisation, en armure et une hache dans chaque main, accompagné de trois autres mercenaires et de la fille de l’aubergiste, toujours possédée.
Le combat s’engagea. Edan se porta face au chef des miliciens, couvert par les sorts de ses compagnons d’arme. Les armes s’entrechoquèrent sans répit. Ni le paladin ni le chef des miliciens ne semblait devoir prendre le dessus. Mais les autres miliciens et le tanneur étaient tombés un par un.
Le chef de la milice comprit qu’il ne gagnerait pas ce combat et profita de l’assaut d’un de ses sous-fifres pour prendre la fuite, côté opposé au village, aussitôt suivi par la fille de l’aubergiste.
Le groupe se lança à sa poursuite. Sans monture, le milicien n’avait que peu de chance de s’échapper et il le savait. Aussi prit-il le risque de s’enfoncer dans le tunnel des Royaumes Oubliés.

Le groupe ne s’y risqua pas. Il y avait fort à parier qu’on ne reverrait jamais le bandit et la ville était maintenant libérée.


- MJ :

  • Sorleg’ti

- PJ présents :

  • kobe dans le rôle de "Grand Air"
  • globo dans le rôle d’Ogard
  • berolson dans le rôle d’Acdramir (et de son corbeau)
  • giom dans le rôle d’Edan

Sites favoris


26 sites référencés dans ce secteur

Brèves

12 août 2018 - Nouvelle URL pour le forum des Altariens

L’adresse Internet du forum des Altariens est désormais la suivante : http://altaride.forumactif.com

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)