Les secrets des Royaumes Oubliés

séance du 18/03/2011
samedi 26 mars 2011
par  GIOM
popularité : 91%

« Mon Aimée, si je lutte chaque jour contre la Milice, j’ai le sentiment de ne pas avancer dans ma promesse de t’apporter Justice. Sans connaître ceux qui ont agi ni ceux qui ont commendatés je suis pieds et poings liés. J’espère que ce dénommé Doux Seigneur Karim de Lagarde répondra aux questions que je me pose. Et quels que soient les coupables, je n’aurai aucune pitié. Seul l’espoir de Justice me raccroche à cette vie qui a perdu toute saveur depuis que tu n’es plus là. »

Le village d’Orfevra avait vécu de sombres heures mais tout danger semblait maintenant écarté et, surtout, la Milice avait subi un net revers. Pour les héros de l’affrontement c’était l’occasion de contre-attaquer.

Le groupe avait espéré avoir un peu plus d’information sur ce qui avait pu tant intéresser la Milice chez le Baron. Mais cet étrange personnage savait garder ses secrets.
La lettre de rendez-vous trouvée sur le prêtre-chevalier s’avérait donc la meilleure piste à suivre... mais il fallait pour cela pénétrer à l’intérieur des Royaumes Oubliés par l’entrée proche de la ville et en trouver l’autre sortie...

L'entrée des Royaumes OubliésLe groupe se prépara donc à l’expédition. Edan donna ses dernières consignes aux employés de la villa pour s’occuper dignement de sa monture et entama une prière au Bouclier. Explorer des ruines des Royaumes Oubliés avait en effet tout de l’expédition périlleuse si ce n’est suicidaire.

L’aube dardait ses rayons sur l’entrée des ruines. La gueule noire semblait comme avaler toute luminosité. Edan glissa son épée hors de son fourreau et commença à descendre prudemment l’escalier abrupte, s’enfonçant dans les profondeurs de la terre, bientôt suivi par ses compagnons.

Plusieurs dizaines de mètres plus bas, la torche éternelle d’Acdramir s’éteignit brusquement. Edan raffermit sa prise sur son épée. Devant, une épaisse colonne centrait au milieu d’une large pièce et occultait toute présence de magie. Le groupe avança prudemment et fut rassuré de constater que leurs talents magiques pouvaient à nouveau être disponibles, passée cette salle.

L’exploration souterraine se poursuivit avec son lot de péripéties - un pont de roche, surmonté d’un balancier bien bas ou encore une attaque de diablotins - jusqu’à une salle surveillée par une imposante statue représentant un ver pourpre. Cette nouvelle salle s’avéra renfermer un lourd grimoire indiqué comme appartenant à un certain Mariacus le Grand que Ogard et Grand Air connaissaient pour avoir été un mage reconnu au sein de la Ligue des Archéologues. Mais aucune autre issue.

Le groupe fit donc demi-tour. Sur le retour, ils croisèrent un nouveau diablotin mais beaucoup moins agressif que ses prédécesseurs. Celui-ci proposa son aide aux aventuriers et pour preuve de sa bonne volonté indiqua l’emplacement d’une tablette au fond d’un précipice et aida même à la récupérer. Mais si ce diablotin se voulait si serviable c’était dans un but précis : obtenir de ces visiteurs qu’ils le libérasse de son obligation à rester enfermé dans les Royaumes Oubliés en tuant le Gardien des lieux.

La progression se poursuivit et le groupe finit par découvrir le corps sans vie de Ron ou plutôt ce qu’il restait de son corps. En effet, l’ancien responsable de la diligence qui avait pactisé avec la milice avait été coupé net en plusieurs morceaux par les lames circulaires qui tourbillonnaient encore dans le couloir devant le groupe. Tout laissait à croire que Ron avait déclenché involontairement le mécanisme alors qu’il était au milieu du couloir mais impossible d’arrêter ce mécanisme.

Le groupe dut donc faire machine arrière et finit par découvrir une petite pièce dans laquelle tournaient d’imposants engrenages. Sans autre solution, décision fut prise de bloquer les engrenages à l’aide d’une lourde table en pierre. Mais au lieu de couper le mécanisme des lames plusieurs centaines de mètres plus loin dans le dédales de couloir, un lourd bloc de pierre condamna toute une section des souterrains. Et impossible d’inverser la tendance en enlevant la table.

Le nouvel "ami" du groupe

Le groupe dut donc se résoudre à aller explorer les autres sections encore non visitées. Ogard trouva au détour d’un couloir un passage secret et le groupe découvrit un tunnel creusé à même la roche à perte de vue. A l’entrée de ce tunnel une énorme pierre rayonnant de magie et une petite pièce avec une table en pierre avec des protubérances pouvant être relevées ou enfoncées, caractéristique de tables de commandes des Mondes Oubliés, confirmèrent Odard et Grand Air.

Le groupe décida de poursuivre son exploration du tunnel. Les heures passèrent, de quoi perdre toute notion du temps à avancer toujours en ligne droite. Au loin la faible lueur du jour commença à faire son apparition, puis de plus en plus nette pour dévoiler la pleine clarté orangé de fin d’après-midi. Le tunnel débouchait au milieu d’une falaise. Une dizaine de mètres plus bas les vagues venaient se jeter sur l’a-pic rocheux, comme des carnassiers morts de fins, prêts à avaler les falaises.
Au dessus de la gueule du tunnel la parois rocheuse montait toujours à la verticale sur plusieurs mètres. Difficile de considérer ce tunnel comme une sortie des Royaumes Oubliés. Et certainement pas celle où devait attendre le Doux-Seigneur de la Milice.

Le groupe se résigna donc à rebrousser chemin. La soirée devait être bien avancée à la surface et les explorateurs décidèrent de bivouaquer dans la salle à l’entrée du tunnel. Le diablotin vint leur tenir compagnie et lâcha quelques secrets... et en particulier sur le fait que le tunnel qu’ils avaient parcouru des heures durant aurait autrefois été un canon destiné à défendre les Royaumes Oubliés.

La nuit se passa sans soucis et le groupe repartit explorer les couloirs souterrains. La région non condamnée par le bloc de roche était en partie submergée. Acdramir se proposa pour explorer la zone submergée. Il n’en sortit aucune issue mais l’enchanteur humain trouva cependant une étrange épée à deux mains. Une épée avec la capacité de s’auréoler de givre lorsque une formule en ancien elfique était prononcée.

Le groupe repartit donc vers l’entrée du souterrain où se trouvait une autre table de commande. Avec les éléments déchiffrés dans le grimoire et sur la tablette et ses talents magiques, Ogard tenta de déchiffrer certaines des runes pour finalement réussir à libérer le passage et stopper le mécanisme des lames circulaires.

Le groupe avança prudemment vers ce qui semblait être un temple. Passé une double porte massive, le groupe arpenta des couloirs beaucoup mieux entretenus. Et le diablotin, avant de les laisser, de préciser que la zone du temple était entretenue et protégée par ses « majordomes ».

Le groupe croisa en effet plusieurs créatures étranges comme assemblées de roches qui parcouraient les couloirs. Les créatures semblaient se désintéresser d’eux... jusqu’à ce que les intrus osèrent ouvrir les portes d’une nouvelle salle. Plusieurs « majordomes » se regroupèrent alors autour d’une étrange créature mécanique plus grande et mieux armée que les autres.

Le combat s’engagea aussitôt. Edan décida que c’était l’occasion pour « tester » l’épée à deux mains, tandis que, comme à leur habitude, Ogard et Acdramir rivalisèrent dans le lancer de sorts pour clairsemer les rangs ennemis.

La rage des combats fit place au calme et le groupe reprit son avancée sans tarder. A l’autre bout du long couloir dallé, une double porte fermée faisait face à une salle ouverte. Dans la pièce ouverte, trônait une créature faite d’énergie : le Gardien des Royaumes Oubliés. Celui-ci était fort heureusement retenu par des chaînes solidement accrochées à chaque point de la pièce. Le groupe s’aperçut vite que le combattre pouvait être très périlleux et décida de considérer l’autre option.

Edan se chargea donc d’analyser ce qui se trouvait derrière la double porte fermée et ressentit une aura de mal peu engageante. Mais le groupe n’eut guère le temps de se décider s’il fallait ouvrir cette double porte ou affronter le Gardien. En effet, la porte s’ouvrit d’elle même depuis l’intérieur, laissant apparaître un certain Ezekiel, mage et représentant de Clairéternel.

Un doute s’insinua. Ce mage était-il la source malsaine ressentie par Edan ? Non. Après une période de flottement, le groupe fut rassuré mais apprit que le Doux-Seigneur n’était plus. Le groupe avait donc réussi à traverser les Royaumes Oubliés... mais son objectif principal avait échoué. Et la fouille du corps inerte du membre de la Milice n’apporta guère plus d’infos.


- MJ :

  • Sorleg’ti

- PJ présents :

  • kobe dans le rôle de "Grand Air"
  • globo dans le rôle d’Ogard
  • berolson dans le rôle d’Acdramir (et de son corbeau)
  • giom dans le rôle d’Edan

Commentaires  forum ferme

Sites favoris


26 sites référencés dans ce secteur

Brèves

12 août 2018 - Nouvelle URL pour le forum des Altariens

L’adresse Internet du forum des Altariens est désormais la suivante : http://altaride.forumactif.com

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)