Chapitre 007 Premier Jour de cours

Nouvelle
mardi 19 avril 2005
par  Benoît
popularité : 91%

Après avoir prononcé le mot de passé, Sam poussa la porte d’entrée de la salle commune de la Maison Liwi.
Il était encore fatigué de son expérience magique de la veille - compliquée d’un cauchemar des plus troublants - mais il n’avait pas le temps de se reposer plus : sa première journée de cours en cinquième année allait commencer.
Le soleil était encore bas sur l’horizon, éclairant la pièce par les hautes fenêtres, lui donnant cette teinte si particulière, semblable à une forêt vierge.
Encore peu familiarisé avec l’école, Samuel Finelame hésita un instant avant de monter dans le dortoir des garçons pour y ranger son balai et son adorable petit lapin blanc « Quenottes », qui risquait de ne pas trop s’intéresser aux cours de la journée...
Le dortoir était désert, tout le monde était sans doute déjà parti. Sam, qui avait pris sa douche à l’infirmerie, récupéra sa seconde robe de sorcier et la revêtit. Dora Durozier n’avait même pas jugé nécessaire de lui rendre les lambeaux de son autre robe, que le balai avait allègrement déchiqueté pendant son petit périple à travers l’école, la veille.

Ainsi équipé, Samuel Finelame se sentait redevenir un véritable sorcier. Évidemment, il lui manquait les livres de cours de cinquième année, il faudra qu’il demande à regarder sur son voisin en classe en attendant que le mage Kulgan fasse le nécessaire.
Sam était à la fois impatient de commencer cette année de cours et anxieux : il se demandait vraiment comment les autres élèves allaient l’accueillir. Il se sentait profondément différents de ces enfants et ces adolescents qui couraient dans les couloirs entre les cours.
Il se sentait vieux.
Inspirant un grand coup pour chasser les pensées grises, comme le lui avait appris sa mère, Héloïse Finelame, Sam retrouva son sourire et dévala les escaliers du dortoir pour retourner dans la salle commune.
Il se dit qu’il n’avait encore croisé aucun garçon dans la Maison Liwi.

S’approchant du fauteuil du responsable de l’équipe de Quidditch de la Maison Liwi, Samuel essaie de deviner, en regardant les élèves qui se pressent autour de lui, qui pourrait bien intégrer la fameuse équipe.
Ces filles étaient pleines de vie et de caractère, en tout cas.
Après quelques instants, il finit par se dire que juger ses camarades sans les avoir vu à l’œuvre sur un balai risquait fort d’être assez mauvais. Secouant la tête, il s’approcha.

« Excusez-moi, Monsieur... Euh, Quand choisirez-vous les membres de l’équipe ? Vous comptez nous évaluer sur le terrain de Quidditch ? »

Le professeur ne répondit pas à Samuel. Il finissait d’écrire une liste de noms sur un grand parchemin, qu’il alla afficher sur le mur de la salle commune, bien en évidence.

Samuel s’approcha de l’affiche, accompagné de plusieurs autres élèves.

« Composition de l’équipe de Quidditch de la maison Liwi :
Attrapeur : Samuel Finelame
Gardien : Héphylie de Lautréamont
Poursuiveurs : Lyne Lunenoir
Sano Sagara
Ranem Sanguis
Batteurs : Isis St Just
Illis St Just
Remplaçant : Fleur Delacour
Pour les entraînements, voir avec le professeur de Quidditch, Mara Dergona. Pour louer le terrain pour des entraînements personnalisés demander au professeur Beltorak. »

L’une des élèves qui s’était approchée pour regarder la liste s’avança et gribouilla sur la feuille en grommelant. Elle barra le nom d’Isis pour y déplacer le sien : « Héphylie de Lautréamont ».
Puis elle s’éloigna en courant, une batte de Quidditch à la main.

En voyant son nom sur l’affiche, Sam gonfla la poitrine en rougissant. Il était à la fois fier et déjà intimidé par le rôle central qu’on venait de lui attribuer dans l’équipe de Quidditch.
Attrapeur ! C’était le poste le plus difficile, celui qui peut faire basculer un match en battant deux adversaires redoutables : l’Attrapeur adverse, contre qui il faut redoubler d’habileté et le Vif d’Or, si rapide qu’il est presque impossible de l’attraper...
Sam ne s’attendait pas à être Attrapeur. Il rit en voyant Héphylie corriger l’affiche pour se mettre en batteuse mais il n’oserait jamais faire la même chose. Il pensait plutôt être désigné Poursuiveur... mais peut-être qu’il se sous-estimait ?
En tout cas il avait hâte de commencer l’entraînement ! Samuel n’avait encore jamais eu l’occasion de jouer au Quidditch sur un véritable terrain et celui de Beauxbâtons était réputé être l’un des plus beaux terrains d Quidditch d’Europe !
C’est sur un nuage que Sam continua ensuite sa journée.

« Attrapeur ! Je n’arrive pas à y croire ! »

Pendant ce temps, Isis s’était approchée à son tour du parchemin pour réparer les dégâts d’Héphylie et rétablir son nom sur la liste. Elle se retourna ensuite vers sa sœur.

« Eh bien je vois que tu fais comme moi, Illis. »
« Entre vous deux, ça ne va pas être facile de vous différencier sur le terrain, fit remarquer Samuel en souriant à Isis. En tout cas je suis ravi de faire partie de cette équipe à vos côtés... Et merci pour les conseils de sorts : finalement j’ai officiellement été accepté en cinquième année par Madame Keina. »
« Mais si, vous pourrez nous différencier. Illis à la peau plus pâle et moi les yeux plus cramoisis. »

Elle lança un grand sourire à Samuel. Sa sœur sourit en regardant Sam.

« De rien Samuel, c’était tout à fait normal...et je suis bien contente d’avoir ce poste de batteur, je vais pouvoir me défouler, sur les autres équipes... »

Illis s’empressa de se taire après avoir dit cela, puis fit un petit sourire innocent en direction de Samuel et d’Isis. Puis elle fit un pas en direction de sa sœur et lui murmura au creux de l’oreille.

« Pas besoin de te fâcher...tu pourra lui envoyer un beau cognard... »

Puis elle ajouta à la remarque de Sam pour la différence entre les deux sœurs :

« Ne t’inquiète pas ! Nous n’avons pas le même balai, donc c’est facile de nous différencier. »

Samuel profita de la remarque d’Isis pour dévisager les sœurs un court instant.
Elles étaient vraiment très ressemblantes et il avait vraiment du mal à y voir les différences qu’elles venaient d’expliquer. Illis lui murmurait quelque chose à l’oreille... En tout cas elles étaient loin d’être vilaines... Sam n’était pas mécontent de faire équipe avec elles.
Il arrêta de les dévisager avant de paraître trop suspect et regarda par la fenêtre, en direction du terrain de Quidditch, au loin.

« Reste à les voir à l’œuvre sur le terrain ! » songea-t-il en s’imaginant déjà sur un balai, en plein match... ce qui commença à le faire légèrement paniquer...

Après tout, il n’avait jamais été dans une équipe de Quidditch auparavant. Regarder les matchs en famille est une chose, être Attrapeur en est une autre !


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Brèves

30 juin 2006 - Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ?

Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ?
Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ? Certains vous (...)