Chapitre 001 Samuel arrive à Beauxbâtons

Nouvelle
mardi 19 avril 2005
par  Benoît
popularité : 91%

Samuel Finelame, après un long voyage à travers le monde à la recherche des assassins de ses parents, revient étudier à Beauxbâtons, l’école des sorciers.

Le hall d’entrée de l’école de sorcellerie de Beauxbâtons était un endroit assez sombre, éclairé par des torches. Un escalier monumental en marbre partait du fond du hall, tandis que plusieurs portes s’ouvraient sur les côtés. Deux armures ensorcelées montaient la garde et demandaient leur identité à tous ceux qui pénètraient dans le château. Plusieurs filles conversaient gaiement au milieu de la grande salle.

La discussion des étudiantes de Beauxbâtons fut interrompue par une voix, venant de la large porte d’entrée du château.

« Heu... Bonjour. Est-ce que quelqu’un pourrait m’indiquer où se trouve la Maison Liwi ? J’ai un peu peur de me perdre dans les couloirs... »

Celui qui venait d’entrer était un jeune garçon d’environ dix-sept ans avec une tignasse de cheveux blonds rebelles et un visage sympathique, quoique visiblement un peu intimidé par ces jeunes gens qu’il rencontrait pour la première fois. Il était vêtu de vêtements assez simples, une chemise bleue usée et un pantalon de toile blanc avec un accroc au genou droit. Il portait des bottes de cuir presque médiévales et une ceinture ancienne. Ses bras étaient chargés de paquets, valises et cartons.

Apparemment Beauxbâtons allait bientôt compter un élève supplémentaire en cours d’année...

« Salut, dit la première au jeune homme. Je m’appelle Agatha et je suis à Liwi. Je me ferai un plaisir de t’accompagner dans notre salle commune mais pourrais tu me dire comment tu t’appelles avant s’il te plait ? »

« Ah, euh, oui, bien sûr... Je m’appelle Samuel Finelame et je viens d’arriver... Enfin, j’imagine que ça se voit... Je vais reprendre mes études de sorcellerie à Beauxbâtons et comme j’arrive en plein milieu de l’année il n’y avait personne à la gare pour venir m’aider à porter mes valises. »

Sam se baissa pour ramasser une valise, tombé pendant qu’il parlait, ce qui fit basculer deux petites boîtes qui se trouvaient en équilibre au-dessus du gros sac qu’il tenait devant lui.

« Euh... Agatha, est-ce que tu pourrais m’aider à porter quelques affaires, s’il te plaît ? »

Dévalant les grands escaliers, une jeune fille rousse se précipita sur le jeune homme.

« Samuel ? C’est bien toi ? »

Ravi, Sam reconnut sa petite sœur Kaede, déjà élève à l’école depuis trois ans. Elle ne pensait pas qu’il arriverait aussi vite après la lettre du mage Kulgan, leur tuteur.

« Kaede ? Tu es là ? Je suis bien content de te voir. »

Sam hésita un instant, considèra sa pile de paquet, sa petite sœur... et laissa tomber avec fracas tout ses bagages pour se précipiter sur la petite apprentie sorcière et la serrer dans ses bras.

Agatha regardait la scène en riant. Puis elle commença à ramasser les valises de Samuel avant d’intervenir.

« Bon, là je croit que des présentation s’imposent, non ? » leur demanda-t-elle avec un grand sourire.

Samuel répondit au sourire ravissant d’Agatha par une espèce de figure embarrassée difficile à interpréter.

« Heu, oui, Agatha, je suis le grand frère de Kaede, c’est une longue histoire, plutôt compliquée. Disons que je reviens d’un long voyage... et que je vais reprendre mes études à Beauxbâtons avec vous. En cinquième année, normalement. Enfin ça, c’est le direteur qui en décidera... »

Samuel se pencha pour ramasser lui aussi des affaires.

« Attends, ne prends pas les choses les plus lourdes, Agatha, c’est quand même mon bazar... »

En récupérant quelques menus objets sur le sol dallé, sa main effleura celle de la jeune fille. Il la retira vivement.
Sans oser la regarder, il demanda :

« Au fait, tu es en quelle année ? »

Sans doute une subtile façon de lui demander son âge...

Agatha était un peu gênée par se qui venait de se passer mais reprit vite ses esprits.

« Je suis en troisième année, et toi ? Tu préfères peut être que se soit ta sœur qui te conduise à la salle commune ? Ne t’en fais pas, je ne le prendrai pas mal, je ne suis pas comme ça. Oh oui j’oubliais : enchantée de faire ta connaissance Kaede » ajouta-t-elle, toujours avec son grand sourire.

Samuel retrouva un peu de son aplomb et rendit son sourire à la jeune Agatha.

« Merci pour ton aide, en tout cas fit-il. De toute manière on se reverra souvent dans l’école ou dans la Maison Liwi. Mais il faut que je me dépêche d’apporter tout ça dans le dortoir pour aller chez le directeur. »

Ses bras à nouveau encombrés de paquets, Sam se retourne vers sa sœur.

« Tu m’accompagnes ? »
« Pourquoi faut-il que tu ailles chez le directeur ? » demanda Agatha, curieuse.

Sam se tourna à nouveau vers Agatha.

« Hé bien je dois monter lui annoncer mon arrivée. Il a été prévenu, bien sûr, mais il y a sans doute des tas de choses administratives à régler à mon sujet avant que je puisse intégrer les salles de cours. Mon tuteur m’a dit d’y aller en arrivant, alors c’est ce que je vais faire... J’ai appris à ne pas trop discuter certaines recommandations, ces derniers temps. »

La jeune fille avec qui discutait Agatha quand Samuel était arrivé était restée muette en regardant la scène. Elle se mit à rire de bon cœur en s’avançant.

« Houlà, c’est passer si vite je ne me suis même pas présentée ! Je m’appelle Cohinas et je suis en troisième année aussi mais à Edelpéra. »

Elle rit avant de reprendre, en se tournant vers Agatha en la regardant d’un air espiègle.

« Tu sais Agatha, murmura-t-elle, je crois que Samuel te plait... »

Et elle pouffa de rire.

« Non, pourquoi dit tu qu’il me plait ? se défendit Agatha en rosissant légèrement. Je suis juste gentille avec les nouveaux... »

Kaede souriait sans discontinuer, ce qui n’était pas dans ses habitudes.

« D’accord, fit-elle à son frère, on y va ? »

La jeune fille ramassa quelques paquets pour débarrasser Samuel.

« En avant, répondit Samuel à sa sœur, tout en écoutant discrètement Agatha discuter avec son amie, qui semblait très amusée par la situation. J’ai hâte de poser tout ça dans le dortoir, je n’en peux plus ! »

Il fit un clin d’œil à Agatha.

« À bientôt alors ! »

Agatha rendit son clin d’oeil à Samuel et le regarda partir avec sa sœur.
Le jeune garçon, les bras chargés de bagages, traversa le vaste hall et prit la direction du grand escalier qui le conduirait à la salle commune de la maison Liwi.
Kaede le suivit en songeant :

« J’espère qu’il se souvient ou est la salle commune quand même ! »
« T’inquiète pas, sœurette, fit Sam en souriant, comme s’il avait surpris les pensées de sa sœur, je sais toujours retrouver les endroits intéressants ! »

Une autre élève était assise plus loin dans le hall à attendre à côté de son loup quand Sam et Kaede s’approchèrent d’elle.
Samuel Finelame était si chargé de paquets, de valises et divers bagages qu’il n’aperçut même pas la jeune fille. Un carton posé sur un gros sac lui cachait la vue et on ne voyait de lui qu’une épaisse tignasse blonde qui dépassait au-dessus de ses affaires.
Du coin de l’œil, en passant devant l’animal, il sursauta, ce qui fit tomber par terre le petit carton qui lui cachait le visage.

« Un loup ! s’exclama le jeune garçon. Que... que fait-il ici ? ajouta-t-il en constant que le fauve n’attaquait pas. C’est... un animal apprivoisé, j’espère ? »

Débarrassé du carton le plus embêtant, il finit par découvrir la jeune fille brune à côté de la bête.

« Bonjour. Euh... Ce loup est à toi ? Ils permettent aux élèves d’apporter des animaux aussi dangereux ? »
« Sam ! Fais attention ! s’exclama Kaede en voyant le loup. Oh il est trop beau... c’est le tien ? » demanda-t-elle à la fille.

« Heu... intervient Samuel, pas très rassuré en voyant sa sœur s’avancer vers le loup. Ne t’approche pas trop près, Kaede, on ne sait jamais... Les loups restent toujours un peu sauvages... »

Puis il se tourne en direction de l’élève pendant que Kaede levait les yeux au plafond en haussant les épaules.

« Tu es nouvelle, toi aussi ? Décidément ! C’est chouette, je me sentirais moins seul, alors. Je m’appelle Samuel, et je viens d’arriver... comme tu peux le constater, ajouta-t-il en indiquant les valises du menton. Bon, je m’excuse, mais c’est lourd, tout ça, je vais déposer mes affaires à la Maison Liwi. À plus tard ! »

Agatha et Cohinas les regardaient discuter avec la fille au loup. Cohinas se mit à rire en poussant son amie du coude.

« Alors, on se fait des petits clins d’œil ? Bon, j’arrête, mais avoue qu’il te plait ! »

Agatha soupira en regardant Sam disparaître dans les escaliers.

« Oui, admit-elle sans grande conviction. Peut-être un peu... »

La jeune propriétaire du loup regarda elle aussi Samuel monter les marches les bras chargés de paquets. Elle n’avait pas eu le temps de se présenter. Elle se tourna donc vers Kaede.

« Ne montres jamais ta peur à un loup, lui expliqua-t-elle. C’est ce qui le rend agressif. »

Elle eut un sourire et se présenta :

« Je m’appelle Ambre... Ambre Tsa’Mire. »
« Tu en as de la chance d’avoir un loup ! J’adore ces animaux !Tu m’excuses, il faut que j’accompagne mon frangin ! dit elle en souriant. À bientôt, Ambre ! »
« Je ne t’empêches pas... fit celle-ci, d’une voix calme. Je dois moi-même rejoindre ma salle commune sans vraiment savoir où elle se trouve... »

Ambre sourit et se leva. Son loup en fit autant.

« J’espère qu’on se recroisera. »



Commentaires  forum ferme

Logo de Benoît
lundi 21 novembre 2005 à 11h44 - par  Benoît

J’ai plein plein de textes pour une trentaine d’articles supplémentaires, il faudrait que je les mette en ligne, un de ces jours...

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Brèves

30 juin 2006 - Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ?

Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ?
Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ? Certains vous (...)