Un retour problématique

Journal d’Iris - partie du 20/10/2010
lundi 25 octobre 2010
par  GIOM
popularité : 4%

Cinquante années passées à me battre face à toutes sortes d’ennemis. Je pensais avoir fait le plus dur mais avec le retour du quatuor, il me reste maintenant à gérer mes « amis », ce qui promet d’être bien plus compliqué...

Kallicé, Ao, Cush et Asshâni m’ont raconté leur périple et sont maintenant décidé à en faire part au Prince. Je n’ai malheureusement pas encore eu le temps d’exploiter ces informations avant que tout le monde en ville soit au courant. Beaucoup de choses risquent d’être rapidement chamboulées.

Le secret d'Ao pour impressioner les foulesEt en effet, dans l’Elyseum du palais, le discours d’Aoyunthaï embrase les foules. Mais où a-t-il appris à devenir un tel orateur ? La présence de sa panthère de lave y est pour beaucoup mais tout de même. Kallicé profite de l’occasion pour surenchérir et convaincre l’assemblée d’agir contre le Temple de Marduk. Ne lui ai-je pas demandé de ne pas prendre de décision inconsidérée avant de savoir ? Les dés son jetés et il sera maintenant difficile de revenir en arrière. Le comportement de mon ancienne amie commence à m’irriter. Ne peut-elle imaginer un jour pouvoir avoir tort ?

Dans la soirée, Asshâni apprend un peu par hasard que Nakia, son infante, ne dirige plus Assur. C’est vrai. Peut-être aurais-je dû le lui apprendre moi-même. Je rassure l’assassin. Nakia va bien et elle est bien plus heureuse à vivre ici de sa lame qu’à Assur où elle était manipulée, ce qui n’est que la stricte vérité. Mes paroles semblent avoir convaincu mon ami. Reste à espérer qu’il ne cherche pas trop à connaître en détail les circonstances du départ de Nakia et de l’arrivée du nouveau Prince. Je serais déçue de devoir perdre en Asshâni un allier utile.

C'est la dernière fois que j'invite un prêtre chez moiLes jours passent et la patience d’Aoyunthaï et de Kallicé est loin d’être devenue leur vertu première. Aucune nouvelle d’Héra ou Perséphone mais ils veulent quand même agir et détruire ce portail. Déjà la veille ils ont presque torturé un des prêtres de Marduk que j’avais fait venir sous mon toit. Un acte qui mériterait une sanction exemplaire. Je pense que tous deux n’ont pas réalisé qu’ils ne dirigent pas la ville et n’ont pas droit de vie et de mort sur quiconque sur terre. Il aurait peut-être mieux valu pour tout le monde que le passage depuis les Enfers vers Babylone soit définitivement impossible. Mais je rechigne à employer la manière forte envers eux. Deviendrais-je faible ? Disons que je vais leur laisser une dernière chance. J’accepte de me rendre au temple pour discuter avec l’un des Grands Prêtres et de leur rappeler que l’une des missions qui leur est désignée est de défendre la pierre d’éventuelles invasions.

La discussion est tendue mais porte ses fruits... jusqu’à ce que Kallicé n’ouvre la bouche pour provoquer le prêtre. Je dois m’excuser pour elle et promettre de châtier comme il se doit cette « servante ». Mais au fond de moi, je dois réprimer une forte envie de la livrer moi-même aux prêtres pour qu’ils la renvoient d’où elle vient. Qu’elle aille fermer cette porte depuis l’autre monde si elle y tient tant !

L'entrée du Temple déborde de monde, comme toujours

Les jours passent. Mes informateurs me confirment que Jastur a été très marqué par les discours d’Aoyunthaï et Kallicé. Il bat actuellement le rappel pour recruter une armée prête à affronter les prêtres au besoin. Si les Immortels en viennent à attaquer de front les prêtres de Marduk, c’est une guerre civile assurée. Et donc des dizaines de morts et la fin de l’aura de Babylone. Même si ma place est assurée à Assur, la cité voisine, je ne laisserai pas deux inconscients livrer la ville au chaos.

Cush nous informe qu’il a pu enfin obtenir une audience auprès des garous. J’accepte volontiers de les accompagner lui et Ao. Kallicé et Asshâni seront également de l’expédition. Le rendez-vous aura lieu au coeur de leur forêt, à plusieurs nuits de marche de Babylone. Trois lupins nous guideront : un ancien, une femme d’allure sportive et un homme d’une grande stature. L’homme est plutôt attirant et quelques questions germent dans mon esprit. Si les garous ont certains pouvoirs, peut-être que si j’avais une relation sexuelle avec lui, les effets seraient plus... efficaces, disons.

Je profite donc des nuits de trajets devant nous pour séduire le garou. Mes avances portent leurs fruits mais je sens bien que le dernier pas sera difficile à franchir pour lui.

Au passage, j’ai la mauvaise idée de faire étape dans la forteresse rénovée de Falazar. Mes « amis » ne trouvent rien de mieux que de se montrer odieux envers notre hôte, au point de ne certainement plus y être les bienvenus. Plus les nuits passent et plus je me dis que le passage dans les Enfers a eu une influence des plus néfastes sur mes anciens compagnons. Asshâni est presque le plus humain d’entre eux, c’est dire... Il faut que je trouve une solution si je ne veux pas que tout ceci finisse mal...

Nous parcourons des sous-bois lugubresNous voici enfin au coeur de l’immense forêt. Une gigantesque clairière s’ouvre devant nous dans laquelle s’élève un cercle de pierre. Un vieillard flanqué d’une longue barbe blanche et entouré d’une dizaine de loups nous y accueille assez froidement.

Chacun d’entre nous se présente et Aoyunthaï dirige la conversation. Son affinité avec les éléments chamaniques se révèlent précieuse. Nous apprenons un certain nombre de choses dont le fait que les pouvoirs des garous seraient quelque part liés aux nôtres. La conversation dégénère quand Kallicé évoque les objets puis les créatures que le groupe a ramené de l’autre monde. La discussion prend une bien mauvaise tournure et le vieux sage en vient à nous traiter de cadavres, incapables de maîtriser nos pulsions destructrices, etc.

Le sorte de temple des garousAu final, nous sommes promptement invités à partir et à régler « notre problème de portail ». Sur ce sujet, Ao est tout de même parvenu à glaner quelques informations. Il semblerait que la seule solution soit de le fermer depuis les enfers en détruisant le portail physiquement. Ce ne sont pas les pierres mais leur alignement qui leur donne leur pouvoir. En tout cas, selon les garous il n’y a d’autre possibilités que de fermer définitivement ce passage. Au moins avons-nous obtenu un avis de plus. Reste à savoir s’il est sincère et objectif.

Peut-être que la solution aux différents problèmes est finalement là. Envoyer les quatre « revenants » d’où ils viennent avec leurs créatures et leurs objets de l’autre monde et qu’ils ferment derrière eux définitivement ce portail. L’influence du Temple de Marduk diminuerait progressivement, un affrontement direct serait évité... et la présence malsaine et changée des quatre Immortels serait donc résolue...

Je ne peux souhaiter la mort de mes amis mais il est normal qu’ils réparent eux-mêmes les troubles qu’ils sont en train de causer.


- Conteur :

  • Benoît

- PJ présents :


Commentaires  forum ferme

Logo de GIOM
lundi 25 octobre 2010 à 16h20 - par  GIOM

Où comment Iris commence peu à peu à se désolidariser du groupe...

Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)