Dark Rackam

Personnage non Joueur
mercredi 24 mars 2010
par  GIOM
popularité : 9%

Taille : 1m79

Poids : 85 kg

Age : 46

Présentation :

Son histoire :

Citation : «  »

************

Dark Rackam est... pardon, était l’un des ennemis récurrent de la campagne SWI. Ici sont regroupés les différentes informations qui constituent son histoire.

An -4 :
Un Garde Rouge se distingue pour son affinité avec la Force et attire l’attention de l’Empereur Palpatine. Celui-ci lui donne un début de formation.

An -3 :
Pas réellement un Jedi accompli, l’apprenti se fait cependant appeler Dark Rackam.

An -1 :
Un groupe de terroristes, sûrement affiliés aux Rebelles, s’infiltre dans le siège d’une société pro-impériale sur Coruscant. Une escouade de stormtroopers dirigées par Dark Rackam est envoyée pour les stopper.
Mais la mission tourne mal pour le pseudo Sith qui sort évacué dans une ambulance.
Dark Vador qui n’a jamais apprécié l’attention que donnait l’Empereur à ce jeune humain demande l’autorisation de s’en débarrasser. Accordé.
Dark Rackam, à peine remis de ses blessures, a juste le temps de fuir le plus loin possible avant que son illustre ennemi n’arrive sur la planète capitale.

An 0 :
Après des mois de fuite, Dark Rackam, à court de carburant, se pose sur une planète inconnue de la bordure extérieure.
Y vit une peuplade humaine, probablement d’anciens colons oubliés. Dark rackam passe son écoeurement sur eux et ses maigres talents lui octroient vite le statut de Dieu… ou de Démon.

Années après années, il ressasse sa rancœur et tente d’améliorer ses talents dans l’utilisation de la Force et au combat au sabrelaser.
Bloqué sur cette planète oubliée, pendant une des années il va vivre comme un petit seigneur d’une peuplade barbare sans envergure avec l’espoir improbable de devenir plus puissant que Dark Vador pour un jour le vaincre…

An 7 :
Un Maître Jedi, Gisho Lamna, et son apprenti, Elian Dornil, accompagnés d’un gamin et d’un étrange lézard, Kaï Gon, se posent sur la planète perdue. A peine sur place il résonnent les habitants opprimés et se dirige vers le repère de Dark Rackam. Le Jedi Noir a beaucoup progressé mais face à deux Jedi dont un Maître accompli il est vaincu et fait prisonnier.
Il est conduit à bord du vaisseau des Jedi et apprend de leur part que Dark Vador, ainsi que l’Emperueur, ne sont plus. Si pour l’Empereur c’est une déception, la mort de Dark Vador résonne comme un nouvel avenir pour Dark Rackam.
Pendant le trajet, (aidé de Kaï Gon ?) Dark Rackam s’enfuit après avoir tué une jeune fille que les Jedi avaient emmené avec eux, une certaine Yuna.

Pour Dark Rackam commence l’heure de gloire… du moins espère-t-il.

Mais une fois de plus la déception est cruelle. L’Empire renaît sous le commandement du Grand Amiral Thrawn mais Dark Rackam n’y a pas sa place.
N’ayant jamais brillé dans la politique et la négociation, au contraire de son ancien mentor Palpatine, Dark Rackam reste longtemps un combattant isolé. Et donc d’importance limitée aux yeux des Seigneurs de Guerre impériaux même s’il pouvait vaincre chacun d’eux en duel sans aucune difficulté.

An 9 :
Une étrange rumeur circule. L’Empereur serait en vie. Ressuscité selon les uns, jamais mort selon les autres. Si la rumeur s’avère vrai c’est peut-être LA chance de Dark Rackam. L’ancien banni, proscris, tient là son opportunité. Le risque est grand mais après une dizaine d’année de petite gloire, l’enjeu en vaut le prix.
Dark Rackam se rend donc sur Byss, sans autre protection que son sabrelaser. Il est aussitôt fait prisonnier et végète pendant de longues journées enfermé. Le sombre Jedi en vient à regretter de s’être laissé désarmer sans résistance en arrivant sur la planète du Noyau. L’Empereur n’a plus besoin de ses services, il a été ridicule de chercher ainsi la gloire pour n’obtenir que sa perte…
Mais alors qu’il n’y croit plus, la porte de sa cellule s’ouvre devant le visage de l’Empereur en personne, presque rajeuni.
La discussion entre le Maître du Côté Obscur et son ancien disciple est longue mais Dark Rackam obtient ce qu’il voulait : une seconde chance…

An 10 :
L’Empereur est revenu au sommet de sa puissance. La Nouvelle République n’a jamais été aussi proche de sa fin.
Dark Rackam a su réussir et plaire à l’Empereur en remplissant une mission d’envergure : monter un laboratoire de recherche sur le clonage en rassemblant (de gré ou de force) les plus grands experts sur le sujet. L’objectif est simple : conduire et superviser des expériences sur la production des clones. L’une des premières cobayes sera la chanteuse de pop Britney, réputée pour sa propagande pro-impériale mais qui a sombré dans l’alcool et est incapable de produire quoi que ce soit d’artistique. Le résultat est au rendez-vous et les clones modifiés pour être rendus dociles et malléables remplacent l’artiste sur scène.
Dark Rackam, qui depuis toujours aura eu plus de rêve de gloire que la majorité des officiers militaires impériaux, profite des libertés qui lui sont laissées pour se faire bâtir un second laboratoire secret, dans les sous-sol du Castel Bast, sur Vjun. Ce laboratoire lui servira à produire d’autres clones : des clones de lui-même et formatés pour lui obéir au moindre signe. Des clones sensibles à la Force qu’il peut lui-même former et entraîner.
La production est d’abord limitée et connaît quelques échecs. En particulier les tests de modification de personnalité et d’accroissement de croissance sont laborieux. Mais Dark Rackam s’est allié avec une Colonelle carriériste qui lui fournit de la matière première pour les tests. Zebraskana Kopelchana dirige en effet depuis quelques mois la prison de Kessel et il est assez facile de faire disparaître des prisonniers, voir d’effectuer directement des expériences sur eux…

Cette année, un autre projet va mûrir dans la tête de Dark Rackam, suite à une rencontre imprévue, sur Coruscant : former son propre apprenti, autre qu’un clone. Wonwook, un wookiee, d’une puissance impressionnante et disposant déjà de tous les atouts pour devenir un puissant Jedi Noir : colère, violence, agressivité, … s’avère le candidat idéal.
La première confrontation ne se passe pas si bien que prévue car les amis du wookiee, le groupe "Meduz", réussissent à vaincre Dark Rackam.

Quelques semaines plus tard, c’est un humain mercenaire qui représente l’espoir de Dark Rackam. Mais après quelques jours de formation où ce Balthazar accepte docilement de servir d’apprenti, il disparaît. Les talents pour corrompre et convaincre de Dark Rackam lui font une fois de plus défaut.

Et pendant ce temps, derrière l’Empereur les favoris se succèdent voir s’affrontent. Et ils ont tous un point commun, à l’exemple de Sedriss, aucun n’apprécie Rackam. Apprécié par l’Empereur pour son travail, il représente une menace potentielle. Dark Rackam le sait et garde profil bas, essuyant régulièrement affronts ou mépris.
Mais la vengeance et la gloire sont des mets qu’il faut savoir faire mijoter…
Sedriss n’est plus, les favoris de l’Empereur ont chacun une durée de vie limitée. Viendra bien le jour où aucun ne sera plus en vie.
Et en attendant, les projets de Dark Rackam grandissent. Le nombre de ses clones s’accroie, malgré quelques uns disparus en mission, en particulier à cause du groupe « Meduz ».

Mieux, Dark Rackam enquête sur ce groupe « Meduz » et découvre deux choses étonnantes… La première est que Illa Spears, le porte-flingue du groupe serait le frère naturel de Britney, la vrai. Une information très intéressante pour servir d’appât. La seconde concerne une autre sœur : celle de Wonwook. Dark Rackam parvient en effet, en sondant l’esprit de son futur apprenti qui lui résiste en vain, à savoir que sa sœur est détenue sur Kessel. Dark Rackam contacte aussitôt la Colonelle Kopelchana sur place et lui demande un petit service : faire souffrir au maximum la pauvre victime. « C’est un plaisir ! » lui répond la Colonelle. Savoir faire souffrir est une de ses qualités premières.

An 11 :
Les concerts de Britney se multiplient et le succès est là.
Le nombre de clones formés et à disposition dépasse la cinquantaine et le projet d’industrialisation peut se lancer. Les clones arriveront par dizaines chaque mois. Les plus anciens pourront former les nouveaux...
Mieux, Luke Skywalker et sa bande prennent d’assaut le haut du Castel Bast et massacrent tous les sbires de l’Empereur sur place. Dark Rackam qui n’était pas présent est donc l’un des derniers Jedi sombres de la Galaxie. Et, quand quelques jours plus tard l’Empereur meurt, Dark Rackam voit son heure de gloire enfin arrivée.

Il s’autoproclame Empereur !
La Force est avec lui mais il lui manque l’armée.

Une fois encore la Colonelle Zebraskana Kopelchana est là au moment opportun. Devenue l’une des principales aides de camp de l’Amiral Edenac, dont les forces armées sont parmi les plus imposantes, chez les autres Seigneur de Guerre déclarés, elle favorise un rapprochement entre les deux. Pour Dark Rackam et la Colonelle, le plan est simple : négocier un accord puis se débarrasser de ce vieil amiral et enfin régner sur la Galaxie.

Un plan qui sera malheureusement contrecarré une fois de plus. Le groupe « Meduz » monte un assaut d’envergure avec la Nouvelle République pour empêcher cet accord. Dark Rackam se réfugie dans son bastion sur Vjun mais est traqué par le groupe.
Au lieu de la gloire c’est la mort qui l’attend.
Après des années de captivité, Britney est enfin libérée. Les laboratoires de clonage sont détruits.


PNJ créé par MJ giom


Sites favoris


26 sites référencés dans ce secteur

Brèves

12 août 2018 - Nouvelle URL pour le forum des Altariens

L’adresse Internet du forum des Altariens est désormais la suivante : http://altaride.forumactif.com

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)