Mesdames et messieur, faites vos jeux...

Rien ne va plus...
vendredi 10 septembre 2010
par  Asshâni
popularité : 91%

*Asshâni, se remet en tailleur, fixe son regard dans les ténèbres et reprend son récit*
"Ma Dame, laisse moi poursuivre mon épopée, toi seule y verra plus clair dans tout ce jeu de dupe, qui ronge Babylone de l’intérieur...

Iris nous avait rejoint lors de notre passage à l’arène, assez en décalage par rapport à la brutalité du décor.

Les hourras de la foule, couvrait l’ouverture des portes massives, qui nous permettrait d’accéder, à Khalid. Nous entrâmes apparemment dans un ancien palais ou bien une riche maisonnée, les couloirs ressemblaient à des dédales et étaient sécurisés par diverses herses, ou portes.

Les moyens de sortir d’urgence, semblaient maigres, et par "déformation professionnelle" ça me chagrinait énormément.
L’on arriva enfin dans une pièce, meublée de bric et de broc, des sacs de pièces appartenant au palais de ci de là, des cartes, des nécessaires d’écritures, des tentures... et pour couronner ce mélange : un sarcophage, au centre, servant de table, parachevait de me laisser dubitatif quand à l’utilisation réelle de la pièce.

PNG - 130.9 ko
un sarcophage, au centre, servant de table...

Pour combler le tout ce fut Hyel que l’on retrouvait ici, oui tu t’en souvient ?! le même que dans les égouts ! Il accueillit mes compagnons avec politesse, mais l’on pouvait voir aussi sa surprise.

Ce fut Aoyuntaï, qui dirigea la conversation : il en ressortit que Khalid était un immortel, et qu’il s’était endormi il y a de ça quelques années, dans le sarcophage devant nous. Ce dernier avait fondé sa coterie dont Hyel faisait partie...
La coterie de Khalid, gère l’arène et les profits qui s’y rapportent, et puis aussi la pègre du quartier.
Jastur les laisse tranquilles, je pense d’ailleurs qu’il a d’autres chats à fouetter.
Les silences se font de plus en plus pesant, l’on a peu de choses à se dire, l’on voulait se renseigner, l’on est... qu’on retire t on ? : rien. Je riais sous cape mais tu verras que je n’allais pas sourire longtemps.

De retour dehors, Cush rapporte au détour d’une conversation qu’un vase qu’il a pris à la citadelle des bandits lors du voyage à Babylone, à été ausculté par ma sœur Kallicé, et il en résulte que ce vase aurait recueilli du sang afin de satisfaire à un rituel pour faire venir une "entité extérieure". Je reste coi, moi qui pensait avoir encore du temps afin de me jeter dans la guerre égyptienne plus fort et plus utile que maintenant, j’ai bien peur que le mal se propage plus rapidement que prévu... enfin tu sais ma douce, je peux me tromper, c’est peut être quelque chose de complétement annexe. Seule toi le sais au final.

Bref, l’on convient du fait, que faire des sacrifices pour faire venir des entités n’est pas très sain, et que l’on ferait bien de s’y pencher. Première piste : les bandits doivent savoir à qui il l’ont volé, reste à retrouver ces derniers pour savoir à qui ils l’ont pris. J’émets l’hypothèse que la coterie de Khalid trempe peut être dedans...

Nous retournons alors à l’arène, et demandons une nouvelle audition, auprès de Hyel, avec des questions cette fois ci ! Seul Aoyuntaï est accepté, enfin, tu me connais, je ne vais pas laisser de simple mortels fussent il nubiens, me barrer le passage ! J’accompagne le gangrel, dissimulé aux yeux de tous, Hyel nous réserve un accueil plus froid : non les bandits ne sont pas sous ses ordres, oui il a des informations dessus, non il ne nous les donnera pas gratuitement : il est nosfé et on se refais pas ...
il est tendu, il fait disparaitre les sacs notamment. Il demande si Aoyuntaï connait la personne qui frappe ses sbires pour les faire fuir du quartier. Métera, j’avais oui dire de ses exactions lors du passage de la gauloise. Aoyuntaï promet qu’il va régler le problème. et nous repartons direction : le quartier de Metera.

C’est sa goule qui nous ouvre et qui prétend que si nous la connaissons nous savons où elle se trouve... toutes ces simagrées commencent à me lasser. Je l’empoigne et le colle contre le mur "dis nous clairement ou elle se trouve, serviteur" il gémit se débat, les autres sont un peu interloqués... il nous avoue qu’elle est au temple d’addad avec sa nouvelle ligue du cercle de la sorcière.

Décidément que de marche ! Nous la trouvons, et le groupe se charge de la convaincre d’arrêter ses exactions.
Retour à la coterie de Khalid... Vivement que mon contact me procure un cheval ! Encore une fois seul Ayountaï est accepté ... J’entre encore avec lui, et nous tombons cette fois ci sur un ventru ! Il fait aussi parti de la coterie de Khalid, Aoyuntaï annonce qu’il n’y aura plus d’attaque sur les larbins de la pègre de Khalid, comme convenu le nouveau venu, respecte sa part du marché en révélant que seul un mekhet, ou un membre de la clepsydre pourrait nous renseigner sur ces bandits...

Il demande si l’on a des nouvelles de Kinos, il me faut grand calme pour ne pas lui sauter dessus, je me révèle aux yeux d’aoyuntaï, l’index sur mes lèvres. Il ne dit donc rien.
Son interlocuteur prétend que tout était monté contre kinos, et que ce chien galeux, faisait partie de sa coterie...
Quel tour du sort, la nuit ou je me décide à aller l’éliminer, d’autres veulent lui sauver la mise, j’enrage intérieurement les choses pour une fois ne vont pas dans mon sens.

Une fois sortis, forcément on me presse de questions, lassé par toutes ces interrogations j’avoue que je compte aller assassiner Kinos le conseiller de mon infante.
Ils m’opposent alors l’esprit de notre coterie, ils m’avaient tout exposé pour que ca me plaise, enfin le pensaient ils : une coterie qui mettrait en commun les informations sur la façon de combattre le mal égyptien, ou de remettre la main sur Sasha, ils ne m’avaient pas indiqué qu’il considérait n’importe quelles informations comme bonne à revendre pour atteindre ce but.

Je veux bien partager mes informations sur l’Egypte ou sasha, l’idée me plait, à plusieurs nous aurons une infime chance d’être utile, mais pourquoi je m’enchainerai à des principes qui ne font que me desservir ? quel est la place d’un assassin au sein d’une coterie qui rejette la notion même d’anonymat ?

Et puis tu es ma seule maîtresse ! Puis je compter sur eux pour me protéger dans mes missions ? qui m’a aidé dans le temple des mages ? qui était là pour me protéger de mes ennemis ? qui fend la pénombre devant moi ? toi et toujours toi, ma ténébreuse bien aimée.
Mais eux, ils ne voient pas tout ça ; comme ils ont l’air perdus dans la nuit ! Comme des papillons attirés par une perfide lumière, j’en aurai presque pitié, mais ils ont fait leur choix et si ils restent sourd à ton appel, qu’il en soit ainsi.
Oui, je vais tuer ce chien de kinos, oui je vais le faire pour protéger mon infante, la chair de ma chair, et enfin te rendre honneur à ta juste valeur !
Ils voulaient revendre l’information que kinos réside a Asshur, grand bien leur fasse, qu’est ce qu’ils retireront de tout ça ? Le remède contre le mal égyptien ? que Sacha viennent gentillement à Babylone leur parler de son plan ? j’en doute.
Et puis je sais qu’aucun ne joue franc jeu ! elle est bien belle leur coterie, dissimulé l’on en découvre beaucoup. Je pensais que j’aurai pu leur ouvrir les yeux, mais en l’occurrence ils se sont trompés de cible.

Ils "m’accordent" une semaine pour ma "vendetta" avant de vendre leur pathétique information, qu’ils se creusent la tête ils en ont de bien plus précieuse devant les yeux. Seule Kallicé m’a défendu...

Le spectacle de l’arène fascine Iris et Kallicé qui misent leur maigre deniers sur un combattant que j’aurai donné perdant, je vois bien que les deux femmes se donnent du mal pour influencer le combat, les gangrels discutent patiemment entre eux, Cush a apprit que Khalid venait d’Égypte et que les gardes nubiens sont des esclaves qu’il a affranchi.
Le combattant misé perd ... ainsi s’envolent les espoirs d’argent facile des deux grecques.

JPEG - 48.5 ko
ainsi s’envolent les espoirs d’argent facile

Nous allons chez iris et la discussion dérive alors sur le mystérieux mekhet en lien avec les bandits ... Koren ? après tout il fait aussi partit de la clepsydre. Sous mes yeux ébahis, Iris déclare qu’elle va lui demander de venir... J’ai du mal à la croire, mais quelques minutes plus tard Koren, inexplicablement, frappe à la porte de la maison d’Iris, puis elle l’enjoint à rejoindre notre discussion. Elle le séduit d’autant plus, que mon pauvre ainé va lui révéler tout ce qu’il sait. Et après on me casse les pieds pour de la revente d’information ! puisqu’on peut tout avoir en claquant des doigts pourquoi se fatiguer ! Moi au moins je n’ai pas attendu pour mettre mes dons à leurs services !
Koren nous avoue que le chef des bandits n’est autre que son infant qu’il a étreint sans l’autorisation du prince, qu’il est hors de contrôle et pille tant et si bien, que la trésorerie de la ville est plus que chancelante. Il réside dans les citadelle qui composaient l’ancienne ligne de défense de Babylone, il bouge en permanence.

Nous nous quittons en mauvais terme, Iris nous congédiant sans plus de forme, je lui jette à la face mon ressentiment, et l’hypocrisie palpable du groupe.
Enfin je pars dans la nuit préparer mon voyage pour abattre ma cible qui s’appelle... Kinos


Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)