L’information n’a pas d’odeurs

Mémoires d’Asshâni
jeudi 2 septembre 2010
par  Asshâni
popularité : 91%

Ô fidèle amie toi qui étend tes ailes protectrices de jais sur moi, il est vrai que récemment je ne suis pas beaucoup venu me confier sur mes pérégrination, alors laisse moi me rattraper...

JPEG - 7.1 ko

Tu sais, Babylone est effectivement une grande cité, j’ai du mal encore à me faire à son rythme de vie, enfin plutôt de non vie. Même pour mes contrats, les donneurs d’ordre sont direct et me laissent peu de temps pour l’accomplir. Hélas, je ne suis pas une brute sans cervelle, et prendre la vie des gens nécessite un brin de préparation ! Sinon ca fait bien longtemps que je ne serai plus de ce monde.

Toutefois Après avoir rendu quelques services de nettoyages, des cibles mortelles assez simples. J’accédais à une résidence, dans le port.

Ayant logis et terrain de chasse, je pouvais me pencher plus en avant sur les pistes qui me permettraient de m’armer pour lutter contre le mal égyptien. Sacha était l’une d’elle, l’autre était de me renseigner suffisamment sur le pays et le mal en lui même.

J’allais tout d’abord dans la maison d’Iris, enfin, plus précisément j’attendais qu’elle y rentre pour m’y infiltrer, dissimulé, et apparaître, lui laissant penser que cela faisait longtemps que j’étais là. Comme je m’y attendais elle fut surprise et une ombre d’inquiétude voila ses traits harmonieux. Je la rassurai en lui indiquant que je ne lui voulais aucun mal.

J’était venu pour en savoir plus à propos de Sacha, étant Daeva cette dernière ne lui était pas inconnue, et Iris la cherchait elle aussi ! Pour des raisons qu’elle ne voulu pas me dévoiler ceci dit. L’on tomba d’accord alors sur le fait de travailler de concert sur le sujet.

Je sortait et rendait visite à Kallicé, et m’entretenait avec elle sur son installation à Babylone, et Aeshalla, son apprentie mortelle. Etant ma sœur de clan, je lui demandai franchement ce qu’elle savait de l’Egypte, elle m’indiqua qu’elle savait uniquement que c’était un pays à eviter, et que pour plus de renseignement il me faudrait demander aux ainés de notre clan. Tu entends ça ma douce ? Des mehkets poussiéreux, des rats de bibliothèques pourrait me renseigner sur mon ennemi !

Aoyuntaï et Iris arrivèrent peu de temp après, la discussion divagua entre une énigme d’une simplicité enfantine qu’Iris nous demanda à tous, les recherches sur Sacha, et Aoyuntaï qui relança l’affaire "Ishtar". A oui parce que je ne te l’ai pas dit, Ishtar que je vénérait étant mortel, existait réellement, elle était comme nous, princesse de Babylone qui plus est, mais elle disparu du jour au lendemain sans aucune piste.

Mes compères veulent envoyer un message à Kinos pour le faire parler, il sentent bien qu’il ne nous a pas tout dit. J’émet plutôt l’idée d’aller consulter les Nosferatu à Kallicé ma sœur, celle ci, rallie les autres à notre cause, et c’est ainsi que nous nous rendîmes au palais princier. La rencontre avec Manoug le Nosferatu de permanence au palais fut assez édifiante, déjà parce que le pauvre était totalement déformé, et puis parce qu’elle nous apprit beaucoup de choses. en résumé Ishtar avait développé un don particulier pour manipuler le temps. Son infante fut diablé par ... Kinos dès lors chassé au sang. Le mien d’ailleurs ne fit qu’un tour, je du faire appel à tout mon calme, pour ne rien laisser transparaitre, Nakia ma fille courrait donc un grand danger. De toute façon la précipitation n’aurais rien apporté de bon.

Nous arrivons au bout des informations un tant soit peu intéressantes en notre possession, alors que nous orientons la discussion sur Sacha, c’est à Aoyuntaï de nous sauver la mise. En échange d’informations sur son pays d’origine et son voyage, l’on apprend que Sacha, est passé en Égypte est elle la seule de notre race à y être revenu... changée toutefois. Alors que derrière moi, Kallicé s’emballait sur le danger que courait mon infante elle lâcha le nom de Vespera ce qui alluma l’intérêt de notre ami Manoug. Il nous indiqua d’aller voir le primogène Nosferatu, dans les égouts.

JPEG - 13.8 ko

Nous ressortons, et nous dirigeons vers le quartier riche de Babylone, les égouts sont constitués d’une grande travée,fermée par des plaques de pierres. Évitant les patrouilles de la ville, nous soulevons l’une d’entre elle, non sans difficulté, et nous nous engouffrons dans le cloaque, oui cloaque, l’odeur est pestilentielle, les rats courent entre les jambes... c’est un environnement particulièrement dégoutant. Il nous fallait pourtant refermer cette fichue plaque.

De là j’ai pu constater l’inefficacité physique du groupe et moi le premier : si d’aventure en combat j’arrive à pallier mon manque de force par mon expérience des lames. force m’est d’avouer qu’il m’était impossible de soulever ce poids seul même soutenu par Aoyuntaï, même avec les deux femmes, Kallicé sur mes épaule, et Iris sur celle du gangrel, on ne la referma que de peu. D’ailleurs laisse moi te dire, que Aoyuntaï ne se faisais pas prier pour reluquer les fruits défendu d’Iris. Il éprouverait un certain béguin pour elle que ca ne m’étonnerai pas.

Ceci fait nous étions plongé dans le noir, seul Kallicé pouvait nous guider elle progressait sur la gauche du tunnel, je m’aventurai seul sur la droite et ta présence réconfortante fit le reste.

Arrivé au repère soigné des Nosferatu (mais toujours aussi malodorant) nous engageâmes les échanges d’informations, le primogène ne voulait psa nous dire pourquoi il recherchait vespéra, mais l’on pouvait facilement déduire que appartenant à la ligue de la sorcière, et les stries de l’aura de vespéra qu’Iris et Kallicé nous avait caché, son grand âge, l’on pouvait déduire que cette Nosferatu avait fondé la ligue elle même. l’on apprit beaucoup sur Sacha, qu’elle se trouvait en gaule, qu’elle avait le pouvoir de garder contact avec ses infants, qu’elle les laissait se débrouiller seul. J’exigeais le nom de tous ces infants connus par le clan Nosferatu.

Une fois la séance des questions réponses terminée, nous repartîmes par où nous étions arrivé, guidé cette fois ci par un des leurs un certain Hyel. celui ci pouvait visiblement faire comme cush et convoquer les animaux car une nuée de rat le suivait. il stoppa au beau milieu d’un tunnel et souleva d’une main, une plaque d’égout. Aoyuntai moi et kallicé sortîmes sans problème, quand soudain une patrouille, déboucha quelques rues plus loin. le temps de refermer le passage. Hyel disparu à nos yeux. Je pense qu’il cache bien son jeu et qu’il est très puissant.

Dois je te préciser que cette diva d’Iris, était restée dans les égouts, seule et dans le noir ? elle ne fit pourtant aucun cas de cette mésaventure une fois libérée. Son âme se fortifierait-elle ?

Je laissais là mes compagnons, méditant sur les informations glanées, leur impacts sur ma quête, et sur mon infante... oui mon infante...


Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)