Au Fond du regard

Benoît
lundi 26 janvier 2009
par  Benoît
popularité : 91%

De mes yeux pleins d’admiration,
De mon regard plein d’attentions,
Du fond des yeux je te regarde,
Au fond de mon cœur je te garde.
Au grand Jamais je ne pourrais
Oublier ma timidité,
Te prendre et te serrer contre moi
Et déclarer tout mon amour.
Les Livres des Anciens nous disent
Qu’en deux corps l’Amour se cultive,
Mais se pourrait-il que mon cœur s’épuise
À ne pouvoir lui donner une bise ?
J’ai le cœur brisé : d’un côté,
Mon cœur ne demande qu’à offrir
L’amour qu’il chavire à donner
Mais ma tête, timide, n’est pas pour.
Au fond, il suffirait peut-être
Qu’un doux regard tu me lances
Pour que puisse jamais reparaître
La grand’ peur de mieux te connaître.

Benoît Chérel, 1994.
2e poème de 1994, encore très marqué par le thème de la timidité amoureuse. Psychologues de comptoir, faites-vous plaisir !


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Brèves

30 juin 2006 - Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ?

Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ?
Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ? Certains vous (...)