Heureux

Benoît
lundi 26 janvier 2009
par  Benoît
popularité : 91%

La mer, la mort, l’humour, l’amour,
Le rêve, le réveil, le sommeil,
Silence
La belle revêt tout ses atours,
Part, pareille au réveil d’un sommeil
Profond.
Ses cheveux volent au vent, elle court
Vers un village vivant et veille
Mais
Le souvenir d’un sourire
Ne pouvait qu’en elle faire mûrir
L’Amour.
Et l’an suivant que repartir,
Comme dans le rêve du sommeil, rire,
Deux.
Deux amoureux à en mourir
S’enlacent et toujours se sentir
Heureux.

Benoît Chérel, 1994.

Il s’agit du tout premier poème que j’ai écrit, en classe de 3e.


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Brèves

30 juin 2006 - Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ?

Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ?
Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ? Certains vous (...)