Morte Saison

Benoît
vendredi 21 juillet 2006
par  Benoît
popularité : 91%

Quand le vent s’arrête, quand le soleil brille
Le mercure escalade, monte en vrille
D’abord du robinet après du corps
C’est l’inondation, ouvrez les sabords !
La sudation terrifiante commence
Les litres coulent à flot, en abondance
La vue se brouille de mirages crus
D’images floues aux couleurs écrues
Le flux estival à peine entamé
Les vannes ouvertes, le cœur desséché
Se vide de la vie qui était là
S’arrête de souffrir, palpite, éclat
D’un poisson qui étouffe sur la terre
de n’avoir plus d’eau ou d’avoir trop d’air.

Benoît Cherel, 2006.


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Brèves

30 juin 2006 - Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ?

Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ?
Vaut-il mieux être jacinthe ou cactus ? Certains vous (...)