Extrait des notes du Pr Ernst von Zikerung, 3e trimestre 1933

Par-delà les Montagnes Hallucinées - partie du 12/11/2010
mercredi 17 novembre 2010
par  GIOM
popularité : 91%

Deux ans après le bilan mitigé de l’expédition Miskatonic University, l’université prépare une seconde expédition pour percer à jour les premiers mystères entrevus et, surtout, en rapporter des preuves formelles.

Extrait des notes du Pr Ernst von Zikerung, 3ème trimestre 1933


28 août 1933

New York. Enfin ! Après des heures d’un interminable trajet je suis enfin arrivé dans cette ville de contraste où des bidonvilles accueillent les ruinés de la crise de 29 à quelques pas de Broadway où les encore fortunés se délectent des dernières comédies musicales.

Je me suis rendu à l’hôtel où logent le Capitaine Starkweather et le Professeur Moore, co-organisateurs de l’expédition. C’est bien évidemment le Professeur Moore que je suis venu voir et non cet extravagant aventurier qui n’est là que pour brasser des foules et attirer les flashs des journalistes sur cette expédition. Mais soyons pragmatique, c’est un rôle qu’il joue à merveille.

Je’ai été reçu comme il se doit et ai pu présenter mes thèses à mon éminent collègue. Il a naturellement de suite été convaincu et n’a pu que se satisfaire qu’un érudit de mon intellect se soit proposé pour reprendre les travaux du Professeur Lake, un des rares survivants de l’expédition précédente.

30 août 1933

Le petit Jimmy qui tenait tant à m’épauler dans mes travaux doit être aux anges. Je lui ai accordé de m’accompagner et de m’aider dans mes travaux. Sous ses allures sportives il manque parfois d’esprit d’analyse mais de tous mes étudiants il faut se rendre à l’évidence, c’est tout de même de loin le plus affûté en paléonthologie. Il rêve de découvertes scientifiques sur d’anciennes races de « dinosaures » et même de prix Nobel. J’espère qu’il saura me remercier à juste titre de l’opportunité que je lui offre, alors qu’il a à peine 20 ans et n’a même pas encore obtenu son premier PhD.

En attendant ça fait deux jours qu’il travaille dessus et il n’a toujours pas fini de me synthétiser les notes du Pr Lake... Ah, jeunesse !

1er septembre 1933

Nous avions rendez-vous dans la salle de conférence de l’hôtel avec toute l’équipe et nous nous sommes retrouvés, avec quelques membres de l’expédition devant une salle vide. Le Pr Moore avait cependant eu la déscence de nous laisser un mot à l’accueil de l’hôtel pour nous fixer rendez-vous au quai 70, à bord du SS Gabrielle.

Je m’y suis donc rendu, accompagné du petit Jimmy. Il s’agit là d’un Steam Ship, un navire à vapeur sous pavillon norvégien. Il n’est pas neuf mais semble en bon état... pour autant que je m’y connaisse en navires.

Le Pr Moore a semblé débordé sous la paperasserie et m’a confié la résponsabilité de quelques tâches d’intendance. C’est bien aimable à lui de me faire ainsi confiance mais il devrait comprendre que j’ai beaucoup à faire, surtout avec ce petit Jimmy qui n’est décidément pas fait pour être efficace sur le terrain. Pour preuve, il n’a même pas pris l’initiative de faire quelques séances d’exercice afin de se mettre en condition avant notre expédition. Il devrait prendre exemple sur ma personne. Même si ma dernière expédition sur le terrain remonte aux « fouilles » dans la bibliothèque de Cambridge, il y a une petite quinzaine d’années, j’en ai gardé la sagesse de l’expérience et n’hésite pas à faire quelques assouplissements presque tous les soirs ! Je serai ainsi sûr d’ere en forme sur le terrain.

Cela dit, je devais bien ça au Pr Moore, fussé-je son doyen. J’ai donc vérifié les lots assignés. J’ai été épaulé pour ceci par une jeune femme au physique agréable. Mais une sportive plus qu’une femme d’intérieur, à n’en pas douter.

Lara Jones, s’est-elle. Une chasseuse de trésor qui a connu quelques succès et a fait la couverture de magasines pour tout public. Je me disais bien que j’avais déjà dû apercevoir son visage et que ce n’était pas dans un des livres de la bibliothèque privée de l’université Miskatonic.

2 septembre 1933

Après une journée de perdue à m’occuper d’intendance, j’ai repris l’analyse des archives de la première expédition Miskatonic. Le Pr Moore est revenu me voir pour d’auters questions d’intendance. Je veux bien qu’il organise l’expédition mais il y a des limites. Qui se chargera de l’intelect de l’expédition si ce n’est moi ? Et puis le petit Jimmy m’a enfin ressorti les documents que je voulais, il est plus que temps que je les consulte.

J’ai donc poliment refusé sa demande et me suis plongé dans le journal de bord du Pr Lake. Passionant ! La première expédition avait établi un camp de base sur l’île de Ross, découverte en 1841 par Sir James Clark Ross. Le 6 janvier, l’expédition s’est installée aux pieds d’une très haute châine de montagne estimée à plus de 10 000 mètres d’altitude.

L’exploration aux pieds de cet immense massif aurait révélé des fossiles de créatures animales estimés à plus de 30 millions d’années.

Le 23 janvier, les recherches ont permis de percer à jour une grotte sous la glace dant laquelle étaient conservés des créatures animales d’apparence bipèdes et couvertes d’une peau écailleuse. Le Pr Lake a nommé cette espèce les « Anciens ». il estime dans ses notes que cette espèce animale n’aurait pas évoluer pendant plusieurs centaines de millions d’années. Incroyable !

Le 24 janvier l’expédition ramenait 14 de ces specimens relativement bien conservé pour une première analyse au camp de base. Mais il semblerait que le lendemaind es événements tragiques aient eu lieu. Un des membres de l’expédition serait devenu fou et aurait ravagé le camp, massacrant ses confrères et rendant inexploitables les 14 spécimens.

Le 26 janvier, l’un des avions a pu franchir un col situé à environ 6000 mètres d’altitude et y a découvert un immense plateau.

C’est sur ce plateau que nous reprendrons les recherches.

La journée a été cloturée par la conférence menée par le Capitaine Starkweather au cours de laquelle toute l’équipe a été présentée. Je suis étonné de la moyenne d’âge si jeune de mes collègues dont certains ne sont même pas Docteurs. L’aventure, certes mais n’oublions pas qu’il s’agit d’une expédition scientifique et non d’une virée pour jeune en mal de sensations !

3 septembre 1933

L’expédition ne partira pas avant plusieurs jours. Je suis donc reparti pour Arkham. J’ai en effet appris que le Pr Pavodi Mac Tide, un glaciologue et l’un des cinq survivants de la première expédition enseignait toujours à l’université. Etonnant que je ne l’ai jamais trop croisé dans les couloirs de Miskatonic.

Malheureusement une fois sur place, la conversation a tourné court. Le Pr s’est refermé dès que j’ai évoqué l’expédition et il m’a proprement mis à la porte.

Quant au Pr Lake, il est bien toujours en vie puisqu’il expédie régulièrement des cartes postales mais il vit « quelques part dans le Pacifique » d’où il voyage d’île en île sans jamais laisser d’adresse


Commentaires  forum ferme

Logo de Benoît
vendredi 17 décembre 2010 à 16h45 - par  Benoît

Héhé, désolé, je ne lis pas... Geoffroy va nous diriger cette campagne à Paris.

D’ailleurs j’aimerais bien faire un journal de bord aussi. On pourra comparer, après coup, lequel des deux s’en sera le mieux sorti :)

Navigation

Articles de la rubrique

  • Extrait des notes du Pr Ernst von Zikerung, 3e trimestre 1933

Sites favoris


26 sites référencés dans ce secteur

Brèves

12 août 2018 - Nouvelle URL pour le forum des Altariens

L’adresse Internet du forum des Altariens est désormais la suivante : http://altaride.forumactif.com

30 avril 2013 - Réouverture du site des Altariens

Bonne nouvelle !
Le site de la guilde d’Altaride a migré vers son nouveau serveur, qui est (...)

26 avril 2008 - Projet de portail altarien de jeux de rôle

Bon, histoire de lancer un sujet polémique...
Star Wars Guerre Civile est une campagne de jeu (...)

26 septembre 2007 - Le retour du site

Bienvenue à nouveau dans nos pages !
Après une petite période compliquée au niveau de la gestion (...)

4 septembre 2006 - Maintenance du site

La Guilde d’Altaride se modernise et s’est procuré un nouvel hébergement.
Le site est donc (...)