Le temple des ombres

mercredi 21 septembre 2011
par  Sophie Conteuse
popularité : 100%

Au réveil, en début de nuit, je me décide à soigner ma blessure à la jambe.
Les jumelles d’Asshâni sont mal en point ; un peu déshydratées. Kallicé et moi les soignons, puis nous décidons d’explorer le temple enfoui sous le sable.

Nous parvenons à dégager l’entrée, il s’agit d’un temple très ancien.
Des débris jonchent le sol. Des traces de batailles, des étoffes incendiées, quelques armes.

Sur les murs, des fresques racontent des épisodes du règne d’Akénaton. Je lis et comprends qu’Akhenaton était considéré comme un sorcier par le clergé, à cause de sa volonté de culte exclusif à Aton.
Pendant que je lis, Asshâni nous avertit qu’une lumière bouge dans le couloir, plus loin dans le temple.

Nous avançons : un hurlement strident retentit. La lumière décrite par Asshâni s’avance vers nous, rapide, drainant un souffle glacé. Je parviens à garder mon calme, mais ma Bastet saute de mes bras et se sauve.

Une silhouette verte se tient devant nous, se faufile entre nous… Asshâni tente de l’attraper, mais sa main est aussitôt couverte de givre. Pas très rassurant… Nous progressons vers une salle garnie de colonnes. Il fait froid. Partout autour de nous des cris, des hurlements, des grognements… Des mots que nous parvenons à saisir : mort… tristesse… abandon… Des ombres apparaissent, l’une d’elle me fonce dessus et me traverse. Je reste debout mais je sens l’intérieur de mon corps gelé.

Nous parvenons, au bout d’un moment, à parler à ces spectres.
Ce sont des occupants du temple, qui n’ont pas été enterrés selon les rites. Ils ont été massacrés par les gardes d’Akhenaton, en tant que prêtres d’Apis.

Ils ne disparaîtront qu’une fois leurs corps correctement enterrés, à défaut d’avoir été embaumés.
Nous nous proposons de les aider, en échange d’informations sur Akhenaton.

Les ombres discutent entre elles, hésitent… Puis acceptent notre offre.
Je cherche sur les murs des traces de ces rituels d’enterrement.
Asshâni continue d’explorer le temple, et découvre une cachette dans un mur, qui ouvre sur un escalier.

Les spectres sont effrayés, refusent de nous suivre dans cet escalier. Nous nous avançons, à tâtons, mais j’ai un mauvais pressentiment… qui s’avère juste ! Nous progressons dans le noir, et une des marches est piégée. Des pieux sortent des murs et nous blessent, Kallicé et moi. Mais rien de trop grave, et nous parvenons devant une porte de métal.
Je suis dans le noir complet, j’entends mes compagnons décrire la porte. Pas de serrure… Nous passons un bon moment à chercher, rien. Une cavité dans la porte pourrait servir de serrure ? Asshâni glisse sa main et pousse un cri : des pieux se plantent dans sa main et aspirent son sang.

La porte s’ouvre sur une salle remplie de papyrus, de statues, et de nombreux squelettes sont au sol.

Sans doute les restes des esprits du temple.

Nous décidons de rassembler les squelettes, de les remonter à la surface, et de les enterrer.
Je remonte (en évitant, cette fois, les pieux sur l’escalier), un sac sur le dos. Les esprits tournoient autour de nous, en sentant leurs ossements si proches.
Je sors du temple, retrouve ma Bastet un peu rassurée, et me met à creuser les tombeaux. Mes compagnons font la navette pour remonter les corps.

Les paroles rituelles doivent être prononcées au lever ou au coucher du soleil… Pas le meilleur moment pour une non-vivante.
Je décide d’aller chercher mon cercueil. Ca peut servir.

Quelques heures plus tard, les tombes sont prêtes, avec les corps, les âmes sont prêtes à trouver enfin le repos.
Les esprits nous racontent donc ce qu’ils savent, sur Akhenaton et ses chasseurs de vampires. Nous apprenons aussi que les membres du culte étaient composés de Mékhets, et qu’ils ont été « séparés », corps et âmes, depuis ce temps là. J’avoue ne pas tout comprendre, je me mets à l’abri dans le cercueil pour être à l’abri, une fois le rituel prononcé.

Le soleil pointe… Je prononce les paroles rituelles, prête à m’endormir.

J’entends que les âmes entrent enfin au royaume des morts, et… voient Uta-Napisti. Qui ramène Akhenaton du royaume des morts vers le monde des vivants.

Il est trop tard pour en savoir plus, je sens le sommeil m’envahir.


Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)