Sur les toits de Jérusalem

dimanche 22 mai 2011
par  Sophie Conteuse
popularité : 100%

Pendant que Nakia et Kok, le Golem, marchent vers le nid d’aigle de Damas, afin de mettre les Tables en sécurité, Kallicé et moi reprenons nos marques à Jérusalem. Les Sacha veulent faire valider leur entrée au Conseil de Mère Adena.
J’ai d’autres choses à faire…

… et de toute façon, je n’ai jamais été très intéressée par la politique. A l’inverse des membres de mon clan, semble-t-il.

Je cherche des informations sur l’utilisation possible des Tables, pour lever la malédiction qui nous affaiblit tous. Je retourne voir Argos, au passage j’use de mon pouvoir pour lui amener des auditeurs.
Argos me raconte qu’il existerait d’autres objets magiques, dégageant une énergie surnaturelle. Mais aucun n’est aussi puissant que les Tables. Il me parle notamment d’une boîte de Pandore, et de lampes contenant des djinns prisonniers.

Sans doute que le grand prêtre du Temple pourra m’en dire plus. Je décide de l’espionner d’abord. J’entre dans le corps de Bastet (après avoir laissé mon corps chez Kallicé ; nous ne pouvons utiliser nos pouvoirs dans l’Elyséum) et me promène sur les toits, puis dans le Temple. Le grand prêtre a un emploi du temps très chargé, mais aucune activité surnaturelle… Je suis déçue.

J’allais repartir quand je le vois se diriger, avec d’autres prêtres, vers une salle où les attendent Mère Adena, Ishgar, Aghir, et quelques autres non-vivants triés sur le volet… dont mon infant ! Sa carrière avance…

Arrive à ce moment-là Karim, qui rapporte à Mère Adena les dires de Kallicé. Heureusement que ce secret ne devait pas sortir du clan Mekhet... Passons. Je surprends un échange de regards entre Mère Adena et Aghir. Une expédition se met en place pour récupérer les Tables chez les adeptes du Culte de Caïn.
Je rejoins Kallicé, qui m’explique qu’elle veut envoyer l’expédition de Karim neutraliser les Adeptes.
Je lui fais part de mes soupçons quant à Aghir, et décide d’aller explorer sa maison.

Dans le corps de Bastet, je peux circuler librement, sauter, rouler au soleil, ça en est presque grisant.
Je me faufile dans la maison. C’est une assez grande bâtisse, Aghir n’est pas là (en tout cas, il n’est pas visible). Une porte menant vers un sous-sol attire mon attention. Ca sent le Nosferatu.

La nuit suivante, Kallicé et moi (toujours dans le corps de Bastet, c’est plus discret) entrons chez Aghir. Kallicé, invisible, s’approche de la porte, la crochète, et nous entrons.
Il fait complètement noir. Bastet, dont l’esprit est toujours là, m’aide à me diriger grâce aux moustaches. Je saute sur ce qui semble être une table, et vais gratter de ma patte une pierre à feu. Kallicé fait un effort et parvient à allumer une petite lampe.

Nous découvrons alors une pièce aménagée, aux murs couverts de tablettes écrites en plusieurs langues. Nous observons, Kallicé détache une d’entre elles… quand nous entendons des bruits e pas dans l’escalier.
Aghir revient !
Kallicé disparaît et se faufile à l’extérieur, tandis que je glisse entre les jambes du Nosferatu, qui découvre la lampe allumée et la tablette disparue.
Alarme générale, toutes les portes se ferment, nous parvenons à nous échapper à temps.
De retour chez Kallicé, je rends sa liberté à ma Bastet et retrouve Kallicé, en grande discussion avec une goule.
L’homme dit être la goule de l’infant de Nakia, qu’il a été envoyé par elle pour nous avertir que les Tables sont bien arrivées au nid d’aigle.
Nous nous méfions un peu, et lui demandons de sécuriser la zone.
Pendant ce temps, je copie ce que j’ai lu dans l’antre d’Aghir. Il semblerait avoir des informations sur le culte de Caïn, ses rituels, grâce à l’aide de Chayatin. Il a dû mener son enquête auprès des djinns, comme nous.
Nous décidons de rejoindre Nakia.
Nous voilà en route ; nous trouvons sur notre route des villages pour nous nourrir, et au bout d’une semaine, nous entrons dans Damas.

C’est une belle ville, bien plus active et prospère que Jérusalem. Pas la moindre trace des Sacha. Ceci explique en partie cela…
Nakia nous reçoit, et je ne peux réprimer un ronron en m’approchant des Tables. Bastet se joint à moi. Les autres non-vivants qui nous entourent nous regardent étrangement.
Je me fais discrètement les griffes tandis que Kallicé raconte à Nakia nos découvertes, et que nous apprenons des détails sur le Culte de Caïn.

Il semblerait que les Tables aient protégé une zone de la montagne, grâce à leur énergie positive, mais qu’un rituel aurait inversé ce pouvoir sur le reste du temple. Ce qui explique, par exemple la présence des Chiens des Enfers aussi prêt. Mais une fois les Tables déplacées… ce pouvoir est-il toujours actif ? Le mieux serait de retourner là-bas, en laissant à Kok le soin de garder les Tables au nid d’aigle.

Nous en sommes encore à détailler notre prochain voyage quand un signal retentit.

Quelqu’un approche !


Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)