Villa Mohanikar

Partie du 19/07/2008
jeudi 7 août 2008
par  Benoît
popularité : 4%

Journal d’Athénaïs de Lamia

Arrivée au Bangladesh, je décide de m’arrêter à Madagah. Une étrange cité, avec une importante population, une animation permanente, même la nuit. Des fakirs, des vaches, des joueurs de couteaux, des tapis, … Parmi toute cette agitation nocturne, je tente de me trouver un refuge pour la journée à venir. Je me dirige vers ce qui parait être des temples. Il y en a plusieurs, eux aussi ont différents dieux, d’étranges dieux…

JPEG - 4 ko

Je ne trouve aucun endroit pouvant m’abriter quand je ressens un étrange frisson : un vampire est dans les parages. Je cherche du regard au milieu des humains mais ne voit rien qui me semble anormal lorsque je surprends un regard fixé sur moi. Un bel Indien se rapproche de moi, il est étrangement habillé mais dégage une certaine classe, un cimeterre à la ceinture. Il se présente à moi : Sliman Suresh. Je ne comprends pas tout ce qu’il essaie de me dire, mais il semble vouloir me présenter au prince de la ville. Je m’apprêtais à le suivre quand des gens autour de moi se mettent à crier en désignant mon nouveau guide, je le surprends alors ma bourse dans la main ! Il me regarde, étonné lui-aussi, et se met à courir en me disant de le suivre. Bien sûr que je vais le suivre, il tient mon seul bien dans la main ! Il parvient à se frayer un chemin parmi la foule, je le suis de près, mais apparemment je ne suis pas la seule à le poursuivre, deux personnes nous suivent en criant après lui. Nous mettons fin à la course-poursuite en nous isolant dans une petite ruelle. Je tends la main et il me rend, un peu dépité, ma bourse qu’il tenait toujours…

Nous reprenons notre marche, je le suis dans de grandes artères de la ville, jusqu’à arriver à la place royale. Beaucoup plus calme, cette place est couverte de tapis avec des fruits séchés et présente un grand portail doré, donnant sur un grand parc et ce qui semble être un immense palais dans le fond.

JPEG - 8 ko

Sliman demande au garde de nous laisser passer et nous entrons dans le parc. Nous nous dirigeons sur la gauche, à l’opposé de quelques cages dont je ne parviens pas à voir le contenu. Nous rejoignons différents groupes d’individus, une autre communauté de vampire ! Je me sens observée par tous ces regards inconnus, et m’approche d’une étrange fontaine. Étrange par le décor qu’elle offre : un petit être rachitique, assis en lotus, les yeux clos, habillé uniquement d’un pagne mais qui semble marquer le respect de tous. Sliman me le présente comme étant le Mahajanapadas. Je me présente avec une révérence comme il se doit et attend sa réaction. J’entends alors une voix dans ma tête me souhaitant la bienvenue et se présentant à son tour comme étant le Prince de cette cité. Il me demande la raison de ma venue, et d’où je viens. Un peu surprise, je réponds à voix haute. Il me propose alors de faire partie de cette société à condition de me représenter accompagnée d’un parrain ou marraine et m’apprend qu’il existe une autre grecque qui se serait présentée il y a peu, ici même.

La conversation semblant être finie, je rejoins Sliman en profitant de la soirée que propose cet Elyséum. Il semble que j’ai fais bonne impression parmi la société vampirique indienne… Des esclaves humains me sont proposés pour boire leur sang. A la surprise de Sliman, je choisi une femme, un peu de nostalgie en souvenir d’Elisabeth… Il me propose alors, si je suis bien une Dæva de me présenter à leur primogène, Définâta. J’accepte volontiers, mais alors que nous nous apprêtions à partir, un nouveau venu se présente à son tour devant le prince. Je reconnais immédiatement un Nosferatu, laid au possible, pas d’allure et vraiment repoussant. Il s’approche assez timide vers le prince… « Vasuman »… un silence de plomb accompagne sa présentation très… parlante…

JPEG - 4 ko

Avec un petit sourire au coin des lèvres, Sliman et moi commençons à sortir du parc. C’est alors que ce fameux Vasuman nous rattrape, demandant à Sliman de l’aider car il est nouveau venu ici, et d’après ce qu’il a vu depuis un moment en nous observant (ah ces Nosferatu !), Sliman pourrait peut être lui indiquer un endroit où il pourrait trouver un refuge et d’autres de ses semblables. Sliman et moi comprenons alors qu’il devait être vampire depuis peu et qu’il ne connaît en rien aux fonctionnements de cette nouvelle vie. Sliman prend alors le temps de lui expliquer certaines choses et Vasuman fini par se retirer.

Sliman m’emmène alors vers le comptoir des artistes, et plus précisément dans une auberge assez distinguée, avec ce qui semble être des gardes à son entrée. Nous y entrons sans problème et descendons dans un souterrain. Nous débouchons alors dans une grande salle assez animée : une scène offrant une représentation de danseurs vampires, un bar avec plusieurs tables où des vampires profitent de certains calices et dans le fond, un vampire bien entouré de deux belles femmes, gloussant de plaisir contre lui. Je ne suis pas étonné quand Sliman me le présente comme étant le fameux Définâta. Il se présente alors avec un grand sourire, me souhaitant la bienvenue, apparemment ravi d’accueillir une nouvelle belle femme parmi ses protégés. Je m’incline à nouveau, me présentant à nouveau et le remerciant de l’hospitalité qu’il venait de m’offrir.

JPEG - 4 ko

Je m’en retourne observer les danseurs, fascinée, pendant que Sliman discute avec le primogène quand il fini par me rejoindre, me proposant de retrouver Vasuman. Il lui offrirait également l’hospitalité ici s’il servait d’espion pour les Dæva, en donnant des informations sur les Nosferatu de la ville. Apparemment, il y aurait des soucis de conflit parmi les Nosferatu. Le primogène Nosferatu, un certain Rokmaïl, n’apparaît plus aux rassemblements, celui-ci n’est pas apprécié par le Prince, et un certain Silos pourrait bien prendre sa place. Ça serait suite à un chagrin d’amour que l’actuel primogène aurait disparu. Sliman me raconte avec tristesse que ça serait de sa Dame que Rokmaïl était amoureux, mais que celle-ci fut tuée suite à une chasse à sang contre elle. Voyant son désespoir, je n’insiste pas.

A ce moment là, on voit entrer notre Vasuman, accompagnée de Shânis, le bras droit du Prince, une vampire étrangement vêtue de cuir et armée jusqu’aux dents. Nous le rejoignons à une table et il nous explique qu’on lui offre l’hospitalité en ces lieux en attendant qu’il puisse se débrouiller seul. Sliman me laisse avec lui, partant derrière les coulisses avec Shânis. Ils reviennent tous les deux, ravis chacun de ce qui me parait être une transaction ou un échange de bons procédés… Une fois Shânis repartie, Sliman explique sa proposition à Vasuman. Pour le convaincre et l’appâter, il appelle à lui une calice, qui vient se blottir contre lui et se sert un peu de son sang devant Vasuman qui semble affamé. Celui-ci, un peu septique, accepte mais lui propose également de l’aider à perfectionner ses techniques de vol, car il semble avoir des lacunes. Je ne donne aucun commentaire… À son tour, Sliman se méfie lorsque Vasuman lui dévoile son cimeterre qu’il venait de dérober de la ceinture de Sliman. Impressionné, Sliman accepte sa proposition. Pendant ce temps, j’en ai profité pour me servir à mon tour sur cette humaine qui offrait tendrement son cou et la passe à Vasuman qui se sert à son tour, ravi et qui semble découvrir pour la première fois le plaisir de se délecter de sang humain. L’heure arrive d’aller se coucher dans nos nouvelles chambres et Vasuman jette un dernier regard étrange vers la calice, apparemment déçu de ne pas pouvoir plus en profiter.

JPEG - 4 ko

À notre réveil, nous décidons de retourner voir le Prince, Sliman ayant accepté d’être mon parrain, je souhaite au plus vite répondre aux attentes de mon nouveau Prince. Je me présente à nouveau devant cet étrange mais fascinant personnage. Il accepte la garantie de Sliman, et m’offre un territoire de chasse ! Quelques ruelles non loin du quartier des artistes, territoire qu’il a dû retirer de celui d’un certain Amos, certainement un vampire qui ne sera pas ravi de ma venue dans la cité… Nous rejoignons Vasuman qui était à discuter avec un autre Nosferatu, ils parlaient de Rockmaïl et de Silos qui lui aussi serait grec ! Décidément, venir jusqu’ici pour entendre autant parler de vampires grecs…

Nous repartons tous les trois en ville, ayant convenu d’établir un plan pour un cambriolage pour se faire un peu d’argent. Je décide de mon coté de faire ce que je connais le mieux : je pars dans les quartiers chics pour faire connaissances avec des hommes riches, susceptibles de répondre à mes attentes… J’use de mes charmes et réussit à obtenir suffisamment d’information pour en faire part à Sliman. Nous convenons d’une victime possible : le fils du Maharadjah Mohanikar en personne. J’établis alors une relation plus intime avec lui, me faisant inviter dans sa villa dont je donne le plan détaillé à Sliman. Je repère les objets de valeur et un soir Vasuman vint faire une estimation de tout cela, étant donné qu’il semble bien s’y connaître…

JPEG - 4 ko

Je m’engage un peu plus loin dans ma relation avec ce prince qui m’offre alors une garde robe et des bijoux et qui fini par me proposer de le rejoindre chez son père afin de me présenter à lui. Les hommes sont si faibles… Il m’offre également l’hospitalité de sa villa, je peux en profiter pendant son absence, je serais toujours la bienvenue et si l’envie me prend, un carrosse est à ma disposition pour aller le rejoindre. Voilà une occasion pour organiser le cambriolage : Sliman recrute quelques voleurs, une nuit où le prince est absent on en profite pour prendre possession de la villa et charger le carrosse de toutes ces choses si précieuses…

Malheureusement, une nuit où le prince était absent, je me fais surprendre par le jour dans sa villa. Je réussis à trouver une cache dans un coffre, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a… A la nuit tombée, je m’apprête à sortir de la villa quand des gardes m’en empêchent, prétextant que ce sont les ordres du prince, question de sécurité. Je tente de les persuader mais je ne fais qu’éveiller des soupçons, les incitants à encore plus me surveiller. Je ne vois que l’option du carrosse pour m’échapper de cet endroit avant que le jour ne revienne, une journée cassée en quatre dans le coffre ma suffit. Il faudrait que je prétexte quelque chose pour ne pas être exposée au jour quand je serais dans la diligence… mais déjà échapper à tous ces gardes et domestiques qui me suivent de trop près. Pour gagner du temps au cas où Sliman et Vasuman venaient me délivrer, je demande un repas et qu’on me laisse tranquille. Evidement par la fenêtre, je vois des gardes qui guettent au cas où j’aurais l’idée de passer par là… J’arrange mon assiette pour faire croire que j’ai quand même mangé quelque chose et me résigne à rejoindre ce maudit carrosse. Je prends le temps de vérifier les malles et constate à mon grand désarroi que deux cochers, deux domestiques et quatre cavaliers vont m’accompagner ! A l’intérieur seulement ma servante habituelle…

JPEG - 20 ko
Plan de la villa Mohanikar
Croquis gribouillé par le MJ

Dès le départ donné par le cocher, je la mords pour qu’elle s’endorme profondément et ne me dérange pas dans ma réflexion sur mon évasion. Passé le portail, les chevaux dirigeant la diligence s’affolent et font chambouler le carrosse. J’en profite pour essayer de sortir, mes les cavaliers de chaque coté m’ordonne de rester pour ma sécurité. Mais en les approchant, leurs chevaux sentent ma présence dérangeante pour eux et se ruent à leur tour. Les cavaliers comme le carrosse sont donc complètement en panique, je retente de sortir et aperçois Vasuman qui grimpe sur le carrosse pour rejoindre les cochers mais ne prenant plus garde aux cavaliers, un des chevaux me donne un mauvais coup de sabot, ce qui me propulse au fond du carrosse. Pour ma sécurité… La diligence se met à partir à une vitesse folle dans une ruelle, bousculant tout sur son passage, les chevaux semblent effrayés et complètement fous. Je casse une portière et tente de grimper sur le dessus du carrosse. Malheureusement, la voiture frotte violemment contre les murs. Je m’y risque quand même, mais ne réussit pas à monter sur le toit, les murs me déchirant les vêtements et des débris me fouettant au passage. Je me jette alors sur la première botte de foin que j’aperçois et en atterrissant remarque Vasuman sur le toit du carrosse qui continu à une folle allure dans la ruelle, dévastant tout sur son passage. Les cavaliers ne m’ayant pas vu, continuent à poursuivre la diligence en furie.

Les gens, alertés par le bruit du carrosse et m’ayant vu me jeter de celui-ci, s’agglutinent autour de moi pour me venir en aide. Je leur demande un manteau ou une cape pour me couvrir et cacher mes vêtements en lambeaux et leur demande de me laisser respirer. J’essaye de les chasser pour pouvoir vite rentrer au comptoir des artistes avant que le jour ne se lève, mais les gens trop curieux et surtout trop nombreux ne veulent pas me lâcher. Heureusement j’entends Sliman qui arrive et me retrouve au milieu de la foule. Il essaye de m’emmener avec lui mais là encore, toute la foule nous suit, nous encerclant complètement. Ah ces mortels ! Sliman me tire vers une petite ruelle et d’un coup, me porte et se met à courir à une allure surhumaine ! Effectivement le jour arrive !

Nous arrivons enfin à notre refuge où nous attendent Vasuman et Definâta qui semble plus qu’en colère. Nous lui expliquons ma triste histoire et il décide de faire porter le chapeau à Vasuman. Il y a trop de témoins, la mascarade a été rompue, Vasuman a mordu publiquement et sauvagement un cocher pour prendre sa place et est apparu subitement devant le carrosse pour effrayer les chevaux. Il est hors de question pour lui que les Dæva perdent leur honneur, ça sera donc un Nosferatu qui est nouveau de surcroît qui doit tout encaisser. Banni des Dæva, Vasuman se retire, dégoûté de ces comportements. Je me sens un peu coupable, il a essayé de me sauver, le prince sera déçu car je vais être obligée de rompre toute relation avec lui et je m’inquiète de ce qu’il est advenu de ma servante lors de l’accident du carrosse. Je décide donc d’aider Vasuman a trouvé une solution, Sliman me suit dans cette idée. Pour se faire pardonner, il devra faire un cadeau au Prince, quelque chose qui pourra lui faire fermer les yeux sur cette affaire : il faut rétablir l’équilibre ! Sliman et moi essayons de trouver une solution : faire porter le chapeau à un autre Nosferatu, comme Rockmaïl par exemple, et retrouver Silos qui pourra reprendre sa place… Sliman retourne voir le Prince de la cité qui lui dit que si Vasuman est désigné coupable, sa tête sera mise à prix, une chasse à sang sera lancée sur lui. Si ce n’est pas lui, Sliman risque peut être également sa vie.

JPEG - 2.7 ko

Nous étions tous deux à y réfléchir gravement dans la rue en plein milieu de la nuit quand Vasuman apparaît subitement devant nos yeux : il ne porte plus sa capuche ! Le petit moment de frayeur passé, Vasuman rabat heureusement sa capuche avec un petit sourire, mais il semble déçu de ne pas nous avoir fais plus peur. Il nous explique qu’il est allé voir le Prince avec qui il s’est expliqué. La solution serait qu’il permette un nouvel équilibre entre les clans, et donc qu’il fasse en sorte que Silos devienne le nouveau primogène des Nosferatu. Il semble enfin qu’une solution s’offre à nous mais elle n’est pas des moindre…


- Personnages présents : Athénaïs, Sliman, Vasuman
- Points d’expérience : 5


Navigation

Articles de la rubrique

  • Villa Mohanikar

Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

15 mai 2011 - Remise en route du forum

Le forum de la guilde d’Altaride a connu, au fil des années, bien des déboires ! Les versions se (...)

30 décembre 2009 - Forum SpipBB

L’interface Spip servant de cœur à notre site web, le forum fusionne maintenant avec le reste, (...)

8 décembre 2009 - Mise à jour du forum

Le forum, qui était en 3.0.1, est en cours de mise à jour vers la dernière version en date, la (...)

7 septembre 2009 - Spip 2 Le Retour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise à jour de notre interface Spip, qui passe en version 2. (...)

10 octobre 2008 - Inscription obligatoire pour les commentaires

Suite à une importante vague de spam sur les commentaires des articles, il est désormais (...)